Clément L'Equipe

Quand L’Equipe se moque lourdement du président al-Khelaifi

Il faut aller à l’avant-dernière page du journal L’Equipe pour découvrir “l’humeur”. Celle d’Anthony Clément en l’occurrence et titrée aujourd’hui “Ici c’est Paris”. Ce qui n’annonce rien de bon… pour le PSG. Et cela se confirme rapidement. Sans grand respect, c’est le président du Paris Saint-Germain qui fait l’objet de moqueries, à partir du maillot en collaboration avec Jordan pour finir sur le mercato.

“Le capitalisme est partout, il tente de s’immiscer dans les affaires du ballon rond mais de vénérables gardiens du temple sont là pour en préserver la pureté, écrit le journaliste dans l’édition du jour. Prenons l’exemple de Nasser al-Khelaifi. Ses joueurs se sont présentés à Liverpool avec un maillot et un short noirs frappés du sceau de Michael Jordan. On a d’abord déploré cette initiative car on préfère naïvement que les clubs respectent leurs couleurs et les symboles d’une identité déjà assez malmenée. On trouvait assez ridicule que le PSG, qui tourne le dos depuis des années à son magnifique maillot historique, puisse juger pertinente une collaboration avec une marque qui n’a rien à voir avec Paris et le foot. Mais on a ensuite écouté al-Khelaifi et on s’est aperçu qu’on se trompait. Créateur de mode, Hechter tient un héritier naturel en la personne du Qatarien, qui a expliqué : “Avec mes équipes, on est très impliqués sur le design. C’est un de mes hobbies. Je m’attache aux plus petits détails comme “Ici c’est Paris” à l’intérieur de maillot.” Au lieu de se plaindre, il suffisait de retourner le tissus pour être frappé par la profonde authenticité parisienne de l’objet. Remercions donc Nasser, qui nous aide aussi à comprendre le laborieux mercato. Si le PSG n’a pas attiré un milieu défensif, c’est parce que le président était trop occupé à dessiner des “Ici c’est Paris” à l’intérieur des maillots, et l’excuse est bonne.”

À propos Redaction

x

Check Also

Le PSG penserait à Soualiho Meïté (Tuttosport)

Cet été, le PSG a perdu Thiago Motta, qui a pris sa retraite, mais n’a ...