PSG 27 septembre

Revue de presse PSG : Reims, Tuchel, Cavani, tête de Turc du fair-play financier…

Vu et lu au sujet du PSG ce mercredi 26 septembre 2018 dans la presse hexagonale.

L’Union évoque le “colossal défi” qui attend Reims à Paris. “En embarquant ce matin pour la capitale, les Stadistes sont au moins convaincus d’une chose : personne ne leur en voudra s’ils s’inclinent au Parc. Le Stade de Reims, qui marque le pas après un départ tonitruant, devra effectuer un grand saut, ce mercredi soir, pour tenir tête au champion PSG sûr de sa force.”

“Décontraction, fermeté, gestes tactiles et mise en avant des jeunes. Le premier trimestre de l’entraîneur du PSG fut celui de l’adoption de sa méthode, explique L’EquipeIl y a du Ancelotti chez lui, sinon dans la conception du football, au moins dans le management des hommes. Samedi dernier, il a par exemple passé près d’une demi-heure sur la pelouse en tête à tête avec Cavani pour l’écouter, le rassurer, le relancer. L’effet n’a pas été immédiat mais Tuchel mise aussi sur le long terme. Dans cette optique, le recours aux jeunes joueurs n’est pas une carte qu’il brandit seulement pour se donner bonne conscience ou satisfaire une partie de l’opinion. […] Quand les entraînements commencent, Tuchel observe tout. Ses séances sont variées, les temps morts très courts, et il exige que tout soit exécuté à très haute intensité. Les mises au vert de veille de match de L1 à domicile ont été supprimées. En revanche, pour des matches à 21h, comme ce soir, il planifie parfois une petite séance le matin même. Il vaut mieux alors que tous s’y présentent bien réveillés…”

“Le PSG est, avec Galatasaray, le seul club pour lequel la chambre de jugement du fair-play financier a déjugé celle d’instruction, remarque le quotidien sportif. Il s’en serait bien passé. Un climat hostile est créé depuis plusieurs années par les barons du football européen autour du PSG. Mais celui-ci semble davantage victime d’une guerre d’influence entre les deux chambres de l’ICFC. Du côté de celle d’instruction, on n’a pas vraiment goûté d’être remis en cause après neuf mois d’enquête. Tandis qu’au sein de la chambre de jugement, on considère manifestement que les décotes ne sont pas suffisantes.”

“Cavani semble se lasser d’être l’unique attaquant à s’acquitter des tâches défensives, écrit Le ParisienRarement on l’a vu aussi peu impliqué dans les tâches défensives que mardi dernier face à Liverpool. Au point qu’au sein du club, certains se demandent si le n°9 n’a pas souhaité adresser un message à Neymar et Mbappé. Il ne faudrait pas que cela devienne contagieux. L’altruisme de Cavani a donc ses limites, et le Matador semble demander un partage plus équitable des tâches ingrates.”

“Tuchel a une solution d’avance, commente Dominique Séverac. Quand ça ne va pas en L1, il fouille dans sa boîte à outils et dégaine un 4-2-3-1 qui, jusque-là, lui a toujours donné raison en championnat. Il continue match après match de tester plusieurs organisations.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
x

Check Also

Bitton

Bitton : “17 matches en huit semaines, c’est énorme !”

En cette saison post-Mondial, le PSG risque de se retrouver avec un calendrier démentiel du ...