Tebas

Javier Tebas attaque le PSG via L’Équipe et Le Parisien

A Paris pour assister au « Sport Innovation Summit », Javier Tebas, le président de la Liga, en a profité pour attaquer le Paris Saint-Germain – dont il souhaite toujours l’exclusion des compétitions européennes – chez lui via L’Équipe et Le Parisien. Extraits choisis.

La Liga qui a dénoncé le PSG à l’UEFA :
Ce n’est pas Javier Tebas qui l’a dénoncé, c’est la Liga, en août 2017. Nous considérons que le club ne remplit pas les critères du fair-play financier de l’UEFA. Il surévalue ses sponsors.
Le FC Barcelone ou le Real Madrid qui m’ont demandé de le faire ? Non, jamais, aucun club ne me l’a demandé. Quand nous avons prévenu que nous allions dénoncer le PSG, à ce moment-là, il n’était pas question du recrutement de Neymar. Notre initiative est antérieure. En fait, nous estimons que ce type de clubs met en danger la stabilité du football professionnel en Europe. Non. En mars 2017, cinq mois avant le transfert de Neymar au PSG, j’ai eu une réunion dans mon bureau avec Nasser Al-Khelaïfi. Je lui ai dit que nous dénoncerions les contrats du PSG. Ça n’a rien à voir avec Neymar.
Est-ce exagéré ? Non… Cela concerne peut-être aussi Manchester City, que l’on a aussi poursuivi. N’importe quel club qui essaye de passer outre le fair-play financier de l’UEFA en s’aidant de sponsors qui ne sont pas réels met en danger la stabilité du football européen. Tout cela a provoqué une inflation du marché, c’est une donnée objective. Car les autres grands clubs ont besoin d’argent pour pouvoir faire face au phénomène des clubs-Etats.
Si Nasser al-Khelaïfi m’a demandé de ne plus attaquer le PSG dans une réunion ? Oui. Et devant tout le monde, pas juste en face de moi. Pourquoi je continue ? Parce que je n’écoute pas Nasser (rires). J’écoute seulement ma femme, et pas tout le temps.

Qu’espère-t-il de l’UEFA ?
Après la décision de la première instance (celle de la chambre d’instruction de l’instance de contrôle financier des clubs de l’UEFA, plutôt favorable au PSG) la deuxième instance (la chambre de jugement) a dit que ce n’était pas suffisant et a dit expressément que le PSG devait corriger davantage son sponsoring pour qu’il corresponde à la valeur du marché. Cela veut clairement dire que le PSG avait triché. J’espère que seront prises les décisions conformément au règlement disciplinaire de l’UEFA.

Le PSG doit-il se faire exclure de toutes compétitions européennes ?
Sa sanction doit correspondre aux normes disciplinaires de l’UEFA, tout simplement. Si elles disent que telle chose entraîne une exclusion, alors l’acteur doit être exclu. Si les normes disent que tel comportement entraîne de ne pas pouvoir recruter, alors il ne recrutera pas. Une sanction disciplinaire doit être prise. Et ce sera l’UEFA qui le décidera.
Je l’ai déjà souvent dit, je ne vais pas me répéter… Mon opinion, est qu’un club qui a triché ne devrait pas disputer de Coupe d’Europe. Mais c’est à l’UEFA de décider.

Croit-il encore à l’indépendance de l’UEFA ?
J’y crois de plus en plus, surtout de sa seconde instance. Mais ça me semble difficile parce qu’il y a un conflit d’intérêts évident. Le président du PSG est aussi président de beIN Sports, qui achète des droits de la Ligue des champions pour des sommes importantes. Dans d’autres secteurs économiques, tout cela serait… difficile à comprendre, non ?

À propos Redaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée