Les Bleus n’accablent pas Kimpembe

La France a remporté son troisième match de Ligue des Nations en dominant l’Allemagne au Stade de France, ce mardi (2-1). En première période, les Bleus ont souffert à l’image de Presnel Kimpembe. Le défenseur du PSG a été sanctionné d’un pénalty à la suite d’une main dans la surface de réparation. Après sa prestation ratée contre l’Islande (2-2), le Parisien est de nouveau critiqué mais ses coéquipiers ne lui en tiennent pas rigueur et estiment qu’il a réussi son match contre la Mannschaft.

Pour Benjamin Pavard, le penalty est malchanceux et il ne remet pas en cause les qualités du défenseur francilien. « On sait ce que Presnel vaut. Pour le penalty, c’est de la malchance pour moi, a expliqué le latéral droit après la rencontre. Il tacle, et ça vient sur la main. c’est malheureux pour lui et pour nous, mais il est resté dans son match. On ne doute pas de lui et lui non plus, donc tant mieux. »

Hugo Lloris, le capitaine de l’équipe de France, estime pour sa part que Kimpembe a réalisé une belle prestation malgré ce pénalty concédé. « Il a été fort ! Il est un peu malheureux sur le penalty. Lorsqu’on tacle, c’est difficile de garder les mains au sol. Ce soir il a été très fort. Il a été décisif en deuxième période dans des un-contre-un. Il ne faut pas non plus le juger sur un match, il faut lui donner du temps, a déclaré le gardien des Bleus en zone-mixte. C’est un jeune joueur, on connaît son potentiel et ce soir il a montré que c’était un super défenseur. Il a été très performant dans les duels, l’agressivité. En première période, ce n’était pas évident parce qu’on était aligné haut et on prenait des vagues allemandes. Il y avait beaucoup de situations en un-contre-un, mais Raphaël (Varane) et Kim ont très bien géré. C’est bien, ça lui sert d’expérience. »

Didier Deschamps, non plus, n’a pas voulu enfoncer son défenseur et pense que ces erreurs vont lui servir dans le futur. « Je ne veux pas juger Kim. Il a été malheureux sur son intervention. Ça touche son bras, ça l’a un peu perturbé pour les actions qu’il a eues par la suite. C’est un troisième match. Avec cette équipe allemande qui avait trois joueurs offensifs et beaucoup de qualité, on a souffert, lui a souffert avec notre défense par moments. On ne peut pas remplacer comme ça au pied levé quelqu’un avec des automatismes, des habitudes. Ça passe par là. Il a toute la qualité pour, il peut faire mieux. Il a mieux fini déjà, à l’image de l’équipe. Ça va dans le bon sens. »

À propos Antoine Grasland

x

Check Also

Le PSG renouvelle son partenariat avec Hugo Boss

Depuis 2014, la marque Hugo Boss habille les joueurs du Paris Saint-Germain. Et ce partenariat ...