PSG 4 octobre 2018

Revue de presse PSG : Etoile Rouge, Neymar, violences, ultras, notes…

Vu et lu au sujet du PSG ce jeudi 4 octobre 2018 dans la presse hexagonale.

“Six buts contre une faible Étoile rouge de Belgrade, un triplé de la star Neymar : le PSG a vécu une soirée de Ligue des champions quasi parfaite, quinze jours après sa défaite à Liverpool, publie l’AFPL’Etoile rouge avait résisté 90 minutes au Napoli. Face au PSG, elle a cédé après 20 minutes et un splendide coup franc, signé par un Neymar de plus en plus consistant. Le Brésilien a d’ailleurs doublé la marque deux minutes plus tard, avant de s’offrir un triplé d’un nouveau coup franc de rêve (81e). Et dire que son entraîneur Thomas Tuchel et lui avaient estimé avant la rencontre qu’il n’était « peut-être pas à 100 % » de sa forme ! […] Intouchable en L1, le PSG a en tout cas rassuré sur son appétit européen, trois semaines avant un test plus difficile, face au Naples.”

“S’il y avait une étoile lors de ce match, elle n’était pas rouge mais s’appelait Neymar. Pour son 40e match sous les couleurs du PSG, la star a marqué ses 36e, 37e et 38e buts. Un festival offensif assorti de gestes de classe. Le Parc a adoré. Cavani un peu moins, écrit Le Parisien. Les préceptes de Tuchel sont en train de progressivement transformer cette équipe en un véritable collectif. Certes, Paris ne retrouvera pas souvent sur sa route une formation aussi inoffensive que cette Etoile d’un rouge pâlichon dont on se demande si elle aurait sa place en Ligue 1. […] Ce large succès confirme que ce schéma avec quatre attaquants et Neymar en meneur de jeu est actuellement le plus efficace, à tout le moins lorsqu’il s’agit d’attaquer. Pour ce qui est de défendre, on imagine sans mal que Paris et Kimpembe, une fois de plus préféré à Marquinhos, auront un peu plus matière à s’exercer face à Naples. Il sera alors temps de tirer des enseignements dans ce domaine.”

Le quotidien francilien relate les violences d’après-match qui ont fait trois blessés légers : “Cinq à dix minutes avant le coup de sifflet final, plusieurs centaines d’ultras parisiens, dont les membres CUP, ont quitté les tribunes pour se rendre dans les rues alentour, vraisemblablement pour en découdre avec des supporters serbes, explique le journal. Une première bagarre aurait tourné à l’avantage des Serbes bien plus aguerris. Dans la foulée, près de 200 autres ultras parisiens, rassemblés devant le virage Auteuil au coup de sifflet final, se sont lancés à l’assaut des fans de l’Etoile rouge en remontant en direction de la porte de Saint-Cloud. […] La réaction des ultras du PSG était partagée entre ceux qui réclamaient l’arrêt des hostilités et ceux impliqués directement dans ces mouvements. Le pire a été évité grâce à l’intervention des CRS. […] De telles bagarres n’avaient plus été vues autour du Parc depuis le dit plan Leproux. Il faudra scruter la réaction du club dans les jours à venir. […] Certains ont allumé des fumigènes pendant la rencontre, ce qui pourrait engendrer de nouvelles sanctions” de l’UEFA.

Les notes du Parisien : Areola 6 / Meunier 6.5 / Silva 6 / Kimpembe 7 / Bernat 6.5 / Rabiot 6.5 / Verratti 7.5 / Di Maria 7 / Mbappé 6 / Cavani 6 / Neymar 9

Les notes de L’Equipe : Areola 5 / Meunier 6 / Silva 6 / Kimpembe 5 / Bernat 6 / Rabiot 7 / Verratti 7 / Di Maria 7 / Mbappé 6 / Cavani 6 / Neymar 9

“Neymar, majestueux, a été le guide d’un quatuor offensif redoutable, juge L’EquipeLe spectacle offert par le Brésilien fut une douceur pour les Parisiens, un cauchemar pour les défenseurs de l’équipe serbe, qui ne savaient plus s’ils devaient l’accrocher par le maillot, le mordre aux chevilles ou tout simplement s’avouer vaincus. À l’arrivée, qu’ils commettent une faute ou pas, le résultat fut souvent le même : ils l’étaient, vaincus. […] A voir Neymar se battre comme il s’est battu pour récupérer des ballons, on se dit que rien n’est irrémédiable, pas même d’imaginer un jour Mbappé, Neymar et Cavani s’entendre comme larrons en foire sur un terrain de foot. […] Ce que le PSG a montré hier soir éclaire ainsi de spectaculaire manière l’élan impulsé par Tuchel. Sous l’impulsion de son entraîneur, le PSG devient une équipe intense à la récupération, avec un pressing étouffant.

“Personne, au PSG ou du côté des autorités, ne s’attendait à cette action du CUP (qui a également craqué quatre fumigènes dans son secteur, à 5-1 pour le PSG)”, affirme le journal sportif au sujet des violences post-match.

Le Figaro a vu une “démonstration de force du Paris SG. Tous les voyants au vert pour le PSG ! L’Étoile rouge de Belgrade arrivait au Parc des Princes avec une série de 34 matchs sans défaite toutes compétitions confondues. Elle en est repartie avec une correction (6-1). Paris a brillé collectivement mercredi. Mais un joueur a crevé l’écran plus que les autres, un Neymar XXL.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
x

Check Also

Bitton

Bitton : “17 matches en huit semaines, c’est énorme !”

En cette saison post-Mondial, le PSG risque de se retrouver avec un calendrier démentiel du ...