Revue de Presse PSG : France / Allemagne, Kimpembe, Mbappé, Neymar, Katoto…

Vu et lu au sujet du PSG ce mercredi 17 octobre 2018 dans la presse hexagonale.

Le journal L’Équipe est revenu longuement sur la victoire des bleus face à l’Allemagne au Stade de France (2-1). Si selon eux Kimpembe “trouvera toujours des défenseurs pour estimer qu’il ne pouvait pas se couper le bras sur la faute de main qui a permis à Kroos le but allemand sur pénalty”, ils constatent néanmoins que le défenseur parisien a été “impliqué dans son troisième but d’affilée sous le maillot bleu”. Le quotidien note aussi  que le jeu français s’est considérablement amélioré en deuxième mi-temps, lors de sa réorganisation tactique. En effet, son passage du 4-2-3-1 au 4-3-3 a permis aux hommes de Didier Deschamps d’avoir “plus d’équilibre offensivement et de maîtrise défensive” en plus du repositionnement de Kylian Mbappé, passé de l’aile droite à l’aile gauche, qui aura permis aux français de se trouver plus facilement.

De plus le journal constate une “amélioration” dans la relation entre le jeune Bondynois et Antoine Griezmann. Au moment du pénalty sifflé pour les tricolores suite à une faute sur Blaise Matuidi, le numéro 10 de l’équipe de France “se serait rapproché du ballon” mais sans avoir “la même détermination qu’à Guingamp jeudi dernier. Le Parisien regarda timidement dans la direction du colchonero mais il s’effaça rapidement derrière le pas résolu de son aîné.” Et ce même s’il n’y avait pas une “volonté du madrilène de s’approprier la soirée. Au contraire, à plusieurs reprises, il avait cherché Mbappé dans les pieds ou dans l’espace. (…) La relation technique entre les deux étoiles françaises semble s’être même s’améliorer au fil des matches en dépit de la concurrence qu’elles se livrent à distance pour une récompense individuelle.”

Les notes des joueurs du PSG dans L‘Équipe :
Kimpembe (4) : Trois buts encaissés sur ce stage : trois buts sur lesquels il est impliqué. Le bilan est assez terrible pour le Parisien. Sa main qui aboutit au pénalty (13e) est très évitable. Malgré son envie évidente, il a affiché une fébrilité inquiétante. Notamment sur cette relance qui aboutit à la frappe de Gnabry

Mbappé (6) : Il a tenté d’apporter sa percussion, même si ses dribbles ont fait assez peu de différences. Après avoir buté sur Neuer (52e), il bonifie toutefois son match par cette superbe passe pour Matuidi qui débouche sur le pénalty de la victoire (79e).

Kehrer (4) : La surprise du onze allemand. Utilisé en piston droit, le défenseur du PSG a réalisé 45 minutes correctes avant de se coltiner Mbappé dans son couloir et de perdre ses repères. Sur le premier but (62e), il laisse trop de liberté à Hernandez qui peut centrer sans oppostion.

Direction maintenant le Moyen-Orient et l’Arabie Saoudite après le succès du Brésil dans les ultimes secondes face à l’Argentine (1-0). Le quotidien revient sur l’excellente prestation de la star du PSG et de la Seleçao, Neymar Jr. Le nouveau “capitaine permanent aimante tout” et “fait pencher le jeu à gauche. Le Parisien a réussi quelques accélérations exceptionnelles, il a failli provoquer l’expulsion du prometteur Saravia (…) il a été de très loin, le meilleur élément offensif auriverde.”

Il n’y a pas que les hommes dans la vie, puisque les féminines du PSG rencontrent aujourd’hui en fin d’après-midi les suédoises de Linköping en 1/8e de finale de la Ligue des Champions. Pour cette occasion, le journal a voulu faire un zoom sur la prometteuse Marie-Antoinette Katoto. S’il considère qu’elle “survole le début de saison” avec 9 buts toutes compétitions confondues, sa “blessure n’a pas totalement été cicatrisée”. Et celle-ci n’est pas physique mais mentale après “une Coupe du Monde des moins de 20 ans” où elle a “traversé comme une ombre” avec aucune réalisation à son compteur et un pénalty manqué en demi-finale. “Très attendue après ses 21 buts en D1, l’attaquante du PSG n’a pas su gérer l’événement.”Ses entraineurs, chez les bleues comme dans le club de la capitale, lui reprochent de ne pas assez “s’extérioriser et s’impliquer plus”. 

L’équipe probable des féminines du PSG :
Kiedrzynek – Glas, Geyoro, Duudek, Morroni – Diallo, Fominga (C) – Diani, Lahmari, Wang – Katoto

Du côté du journal Le Parisien, l’analyse du jeu produit par l’équipe de France est la même. À savoir poussif en première mi-temps et bien meilleur en deuxième grâce à la réorganisation tactique mise en place par Didier Deschamps.

Les notes des joueurs du PSG dans Le Parisien :
Kimpembe (4) : Malheureux sur le pénalty, il a été chahuté par les contres de la Mannschaft. Dans son duel avec Umtiti, il a perdu des points.

Mbappé (5,5) : Une ou deux fulgurances quand il est lancé, mais sans espace il n’a pas pu utiliser sa vitesse. Il perd un duel face à Neuer (52e) mais sert bien Matuidi (80e).

Une partie de la délégation parisienne était présente hier soir au Stade de France. En effet Thomas Tuchel et Antero Henrique ont assisté au succès des bleus. Le directeur sportif était même assis à côté de Wilfried Mbappé, le père de Kylian.

Et justement, pour son retour dans la ville où il a grandi, les habitants de la ville de Bondy ont été interrogés par le quotidien sur le phénomène Kylian Mbappé. Ces témoins issus de son conservatoire, de son quartier, de son école, de son collège, du stade et du gymnase partagent leurs expériences avec le numéro 7 du Paris Saint-Germain. Tous sont unanimes, “il était à part” et ne “ressemblait pas aux autres”. On apprend même que le jeune homme de 19 ans interprétait à merveille la chanson de Serge Gainsbourg “Couleur de Café” .

 

À propos Jonathan Bensadoun

x

Check Also

UEFA PSG

L’UEFA suspend temporairement son enquête du dossier du PSG

Il semblerait que le bras de fer qui oppose le PSG à l’UEFA soit loin ...