PSG 22 octobre 2018

Revue de presse PSG : Verratti, Di Maria, Cavani…

Vu et lu au sujet du PSG ce lundi 22 octobre 2018 dans la presse hexagonale.

“Compte tenu de son CV médical, lorsque Verratti se plaint de douleurs et est remplacé, c’est comme si le temps s’arrêtait au PSG . Mais samedi soir, Tuchel s’est d’emblée montré rassurant. Cette douleur ne l’a en tout cas pas empêché d’assister au concert de Laura Pausini, samedi soir, écrit L’Equipe. Verratti est bichonné comme un joyau. Hier, alors qu’une journée de repos avait été décrétée, il s’est rendu au Camp des Loges pour suivre des soins. Il y a retrouvé Di Maria, lui aussi touché à une cuisse. Mais son cas ne semblait pas inspirer davantage d’inquiétudes. […] Thiago Silva demeure incertain pour mercredi. Aux douleurs aux tendons d’Achille s’est ajoutée une gêne musculaire aux ischio, qui susciterait un peu plus d’inquiétude. Un point sera fait ce soir sur sa situation. […] Volontairement ménagé face à Amiens, Meunier était également au centre d’entraînement, à la différence de Neymar,  qui n’est rentré à Paris qu’hier, avec l’accord du club. Son retour à l’entraînement est programmé aujourd’hui. Et il serait habité par un état d’esprit ultra positif si l’on se fie aux déclarations de son compatriote, Maxwell.”

“Cavani ne se met pas en lumière au sein d’une attaque flamboyante. Un dossier brûlant pour Tuchel, qui doit le relancer, juge Dominique Séverac dans Le ParisienDigérer, physiquement et psychologiquement, un Mondial, peut-être son dernier, demeure un enjeu essentiel de sa saison. Il n’y est pas encore parvenu. “Mentalement, il est à fond avec l’équipe, souffle-t-on au camp des Loges. La double confrontation face à Naples le surmotive.” La première manche arrive mercredi. […] Paris n’aura aucun destin en Ligue des champions sans une MCN au top. […] Au PSG, il y a les deux génies d’un côté et El Matador de l’autre.”

“Naples lui a toujours fait les yeux doux, ajoute le quotidien francilien. Si Maradona est un dieu à Naples, Cavani est son disciple. Comme toutes les passions, celle-ci a pu connaître quelques vicissitudes. […] A chaque fois qu’il a été interrogé sur un éventuel retour à Naples, Cavani s’est bien gardé de fermer la porte. “Si je dois changer d’équipe, je pourrais choisir de retourner à Naples avant de rentrer chez moi (à Salto)”, assurait-il en 2017. En juin 2020, à la fin de son contrat avec le PSG (à moins qu’il ne quitte Paris dès cet été), Cavani aura 33 ans. Et Naples toujours les yeux de Chimène ?”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
x

Check Also

UEFA PSG

L’UEFA suspend temporairement son enquête du dossier du PSG

Il semblerait que le bras de fer qui oppose le PSG à l’UEFA soit loin ...