Jérôme de Chaunac évoque l’expansion du PSG en Amérique du Nord

Il y a cinq mois, le PSG ouvrait un bureau à New York, avec à sa tête, Jérôme de Chaunac. Un choix qui n’avait pas plu, ce dernier étant fan de Marseille. Toujours en poste, ce dernier était présent la semaine dernière à Montréal, à la Chambre de Commerce et d’Industrie Française au Canada. Il en a profité pour évoquer l’expansion du PSG en Amérique du Nord dans des propos relayés par Radio Canada.

” Le bureau du PSG à New York ? Cela fait partie d’un plan d’internationalisation de la marque du Paris Saint-Germain.  Les propriétaires sont extrêmement ambitieux. La barre a été fixée très haut dès l’achat de l’équipe en 2011. Il faut devenir la marque lifetstyle, la marque la plus cool du football et des marques de sport dans le monde.  Il faut bien sûr gagner, mais il faut aussi inspirer les gens, les faire rêver. Barcelone, Madrid, Milan, Manchester ? Notre club est très jeune. Nous n’avons pas la tradition ni le palmarès de ces équipes. Mais nous avons des atouts à faire valoir. Paris est la ville la plus attrayante au monde.

Paris, c’est aussi l’art et la culture. La ville est au cœur de notre marque qu’il faut développer en parallèle. C’est un atout majeur. Notre jeunesse nous donne la capacité d’innover. Il est important pour nous de se rapprocher de nos fans et de leur offrir un peu plus, même à distance. Il faut apporter du contenu au moyen des réseaux sociaux et générer des revenus“, poursuit De Chaunac. “On a fait de gros investissements pour rénover le Parc des Princes, pour construire un centre d’entraînement. Mais les titres en France ne suffisent pas. Il faudra des victoires en Ligue des champions à un moment ou un autre. On veut faire grandir notre marque, gagner de nouveaux fans et monnayer tout ça. Il y a 300 millions de fans du Paris Saint-Germain dans le monde et la France n’est que le 6e pays en termes de nombre. Le Brésil vient au 1er rang. Les États-Unis occupent le 5e rang. Mon focus est le territoire nord-américain.”

Jérôme de Chaunac a également évoqué le Québec, un nouveau marché à conquérir. “Le Québec est une destination importante en raison de la langue. Nous avons implanté une académie de football à Montréal et notre plus gros fan-club, en dehors de France, au Canada, est à Montréal. Il y a clairement un enjeu business dans notre initiative pour développer des partenariats avec les entreprises.”

Il a enfin évoqué une possible collaboration avec l’Impact Montréal, club de MLS.

Nous sommes ouverts, On a une position assez forte ici qu’on va continuer à travailler de manière à s’imposer comme une marque de soccer au Québec. Notre bureau en Amérique du Nord n’existe que depuis cinq mois. La MLS a fait un travail remarquable pour faire grandir le football. C’est le sport le plus en croissance sur le continent nord-américain. Avoir des contacts privilégiés avec les acteurs du football d’ici, c’est important. Avec l’Impact de Montréal, ça viendra très certainement.

 

À propos Guillaume De Freitas

x

Check Also

Le match Dijon / PSG officiellement reporté

Initialement prévue le samedi 15 décembre à 17h, la rencontre opposant le Dijon FCO au ...