PSG 26 novembre 2018

Revue de presse PSG : al-Khelaïfi, Henrique, Tuchel, Neymar, Mbappé, Liverpool…

Vu et lu au sujet du PSG ce lundi 26 novembre 2018 dans la presse hexagonale.

« Depuis les premières sorties des Football Leaks, il y a trois semaines, Nasser al-Khelaïfi s’est montré discret, du moins médiatiquement, remarque L’Equipe. Le Qatarien a été plus affecté par le fichage ethnique. Comme les autres dirigeants, il n’en connaissait pas l’existence. Ses consignes ont été claires dans ce dossier : l’arrêt immédiat de ces pratiques et la mise en ordre. […] Même à distance, al-Khelaïfi n’en a pas moins été informé des dossiers chauds de son club et s’est félicité des conclusions du CNE. Il est rentré pour le match face à Toulouse. Il envisage de venir parler aux joueurs mercredi midi pour les encourager et leur rappeler l’importance du match contre Liverpool. À ce jour, il n’imagine pas que son équipe puisse ne pas jouer la Ligue des champions au printemps. […] Le compte à rebours commence aujourd’hui avec une séance d’entraînement. Tous les regards seront tournés vers Mbappé et Neymar, qui sont passés par le Camp des Loges pour une séance individualisée hier. L’optimisme, en public, comme en privé, règne. […] Si leur présence est confirmée, il reste finalement peu d’incertitudes sur le onze aligné. Qui de Draxler ou Rabiot accompagnera Verratti au milieu ? Et quelle sera l’identité du piston gauche ? Di Maria part favori devant Bernat. »

« Le PSG a son destin en main en Ligue des champions, mais une défaite contre Liverpool pourrait l’éliminer. Un contexte qui met ses acteurs principaux sous pression, observe Le Parisien. Les fissures d’une élimination précoce, même dans un groupe difficile, seraient compliquées à colmater pour Tuchel. Pour autant, rien n’indique que le manager serait menacé à court ou moyen terme, au vu de sa cote très élevée à tous les étages du club. Et ce même si Thiago Motta a déjà posé sa candidature pour obtenir, « un jour ou l’autre », le banc du PSG. Ces derniers jours, Al-Khelaïfi est décrit comme très stressé. Le président a déjà tenté beaucoup de choses pour hisser le PSG à la hauteur de ses ambitions. […] A chaque match du PSG en Ligue des champions, l’absence d’un milieu défensif de métier saute aux yeux. Ce dossier est un fardeau, traîné depuis l’été par Henrique. Le directeur sportif est dans la tempête. Il paie son isolement et sa culture du secret qui lui valent des inimitiés auprès d’autres dirigeants. Dans l’entourage du PSG, beaucoup d’acteurs parient que le Portugais vit sa dernière saison à Paris. Une élimination dès le premier tour le fragiliserait encore davantage. Surtout dans un contexte où Wenger, ami fidèle des dirigeants qatariens, est toujours sur le marché, et même si ce dernier a jusqu’ici privilégié la recherche d’un poste d’entraîneur. »

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée