PSG 9 novembre 2018

Revue de presse PSG : Football Leaks, critères ethniques, Westerloppe, Adli

Vu et lu au sujet du PSG ce vendredi 9 novembre 2018 dans la presse hexagonale.

“Des recruteurs du PSG ont fiché ethniquement des jeunes joueurs scrutés par le club et utilisé ce critère dans la décision de ne pas faire venir au moins l’un d’entre eux, selon un nouveau dossier des Football Leaks, résume l’AFP. Le PSG a confirmé l’existence d’un fichage, mais assure que la direction du club n’était pas au courant. Une “enquête interne” a été ouverte.”

“Alors allons-y : fichons, trions et classons. “Français, Maghrébin, Antillais, Afrique noire”. Bien. Dans quelle case faut-il ranger Mbappé ? commente L’Equipe. Les révélations de Mediapart et d’Envoyé spécial nous racontent une histoire sinistre. Si l’affaire des quotas avait secoué le football français, en 2011, elle ne l’a pas vraiment changé. Pour tout dire, on a du mal à croire que Marc Westerloppe et le PSG soient les seuls à avoir utilisé un système de classification ethnique (dans leur politique de recrutement des jeunes) alors que les clichés sur les supposées qualités des footballeurs selon leurs origines figurent parmi les préjugés les mieux partagés. Avant les interventions des membres du gouvernement et de la présidente de la LFP, on a d’ailleurs entendu hier plus d’indulgence que d’indignation, comme si le football et ses subtilités étaient au-dessus des grands principes. Proche de Kylian Mbappé et de sa famille, Marc Westerloppe n’est pas raciste, soutiennent ceux qui le connaissent bien. Le PSG et ses dirigeants non plus. C’est un bon début mais ces gages de bonne conduite sont un peu courts, dans une affaire où chacun se renvoie la balle sans convaincre tout à fait. Les enquêtes à venir devront ainsi déterminer s’il s’agissait seulement d’une « initiative personnelle », comme le plaide le club parisien, ou si c’est bien plus que ça. […] Mis à l’écart progressivement à Paris après le départ du club d’Olivier Létang et l’arrivée d’Antonio Henrique comme directeur sportif, au début de la saison dernière, le Nordiste a décidé de retrouver le premier à Rennes.”

Le journal sportif évoque également un prêt à venir cet hiver de Yacine Adli (18 ans), “l’un des plus prometteurs jeunes du centre de formation qui va devoir s’exiler pour continuer sa progression. C’est une nécessité pour le PSG aussi, qui lui a donné un beau contrat (60.000 € mensuels et 1 M€de prime à la signature) afin de le convaincre de rester.”

“Des recruteurs du centre de formation du PSG devaient préciser des critères ethniques des joueurs qu’ils supervisaient. On parle là d’adolescents âgés entre 12 et 15 ans. Les dirigeants du club jurent qu’ils ne savaient rien de cette pratique, écrit Le ParisienMarc Westerloppe reconnaît « une maladresse, une erreur » de sa part, sans vouloir en dire beaucoup plus. Selon ses proches, il s’agissait dans son esprit « d’une information comme une autre », utile pour anticiper d’éventuels problèmes administratifs. « Avec les joueurs d’origine africaine, arrivés en France après leur naissance, les papiers d’identité constituent toujours un point sensible », nous fait-on savoir. Un argument pas forcément convaincant. […] Il y a quelque chose qui sent mauvais dans le football français et il est urgent d’y mettre fin. […] Reste le degré de responsabilité du club parisien et de ses dirigeants. Toujours selon les documents Football Leaks, la directrice des ressources humaines du PSG à l’époque, Céline Peltier, avait connaissance du système de fichage ethnique. Elle l’aurait d’ailleurs mentionné dans une réunion organisée le 16 juin 2014, à laquelle participait Jean-Claude Blanc, directeur général délégué du club. Une information démentie catégoriquement par le principal intéressé qui soutient aujourd’hui avoir découvert le système grâce à l’enquête.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
x

Check Also

Thilo Kehrer

Avant la réception de Lyon, Kehrer encourage les Féminines du PSG

Les joueurs du Paris Saint-Germain sont actuellement avec leurs sélections respectives mais la section féminines ...