PSG 14 novembre 2018

Revue de presse PSG : la menace de la chambre de jugement du fair-play financier, fichage ethnique, surenchère chez les jeunes…

Vu et lu au sujet du PSG ce mercredi 14 novembre 2018 dans la presse hexagonale.

“La chambre de jugement du fair-play financier demande une décote rétroactive du principal contrat de sponsoring du PSG, qui plongerait alors dangereusement dans le rouge, rapporte L’Equipe. La chambre d’instruction les a décotés de 37% (de 138M€ à 87M€), notamment le contrat principal (QTA), qui passe de 100M€ à 58M€ pour la saison 2016-2017. Mais ce coup de rabot n’est pas suffisant aux yeux de la chambre de jugement, qui réclame un troisième avis afin d’aboutir à une baisse nettement plus conséquente. Et ce n’est pas tout, dans sa décision notifiée au PSG, elle n’en reste pas là. Elle remet en effet en cause ce qui semblait acquis. Le PSG est logiquement furieux et a d’ailleurs saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS). Au vu des demandes très agressives de la chambre de jugement, on comprend encore mieux pourquoi Paris a entamé la riposte. Il en va de son avenir.

Mais le dossier principal du média sportif, ce mercredi, c’est la surenchère chez les jeunes. “Au-delà de la concurrence étrangère, les clubs intermédiaires ne peuvent pas faire grand-chose face aux mastodontes de la Ligue 1, Monaco et le PSG. Et chez ces gros clubs, toutes les méthodes sont bonnes. Anticipation de la signature du contrat pro dès la deuxième année du contrat aspirant, pression sur les agents en cas de non-signature et surtout rémunérations colossales. Yacine Adli (18 ans) émarge à 60.000 € mensuels. Sans parler des 3M€ à la signature de Stanley Nsoki. À ces primes s’ajoutent des bonus de fidélité, des primes par titularisation qui peuvent être conséquentes et possiblement une somme d’argent non négligeable si le joueur atteint un certain nombre de matches. Des montants encore revalorisés si le joueur intègre une sélection nationale.”

“L’affaire du fichage ethnique au PSG va déboucher sur un rappel à la loi commun à tous les clubs sur l’interdiction du recueil d’informations d’origine raciale ou ethnique, souligne enfin le quotidien sportif. La LFP et le ministère des sports vont adresser un courrier commun aux clubs en ce sens.” Ce qu’on peut lire aussi dans Le Parisien. “D’autre part, à la suite de à la saisine du Conseil national de l’éthique par la FFF, ses membres vont auditionner dans les prochains jours tous les protagonistes de cette affaire, dont Jean-Claude Blanc, Olivier Létang et Marc Westerloppe, chargé du recrutement au PSG entre 2013 et 2018, aujourd’hui au Stade rennais. Ce dernier a d’ailleurs pris du recul au sein du club breton pour organiser sa défense”, ajoute le journal francilien.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
x

Check Also

Coupe de France : Le PSG affrontera le GSI Pontivy (N3) en 32es de finale

Aujourd’hui, le tirage au sort des 32es de finale de la Coupe de France a ...