Nasser Motta

Sa nouvelle vie d’entraineur, ses ambitions, son rêve d’entrainer le PSG… Thiago Motta se confie à la Gazzetta Dello Sport

Il a marqué l’histoire du Paris Saint-Germain.
L’italien Thiago Motta est devenu une des grandes figures de ce PSG version QSI. Désormais à la retraite depuis seulement quelques mois, il poursuit sa formation pour devenir coach tout en étant à la tête des U-19 du club de la capitale. L’ancien milieu de terrain parisien s’est confié au quotidien La Gazetta Dello Sport et n’a pas caché son rêve d’entrainer l’équipe première du PSG.

Sa retraite
Des regrets ?

Je n’ai aucun regret. J’ai gagné des titres partout, j’ai vécu dans des grandes villes (Barcelone, Madrid, Milan, Paris…). J’ai beaucoup appris. Je me souviens de mon dernier match au Parc des Princes, les adieux, les larmes…. Même pas le temps de les essuyer que je suis parti à Converciano.

Sa dernière année au PSG :
Un champion sur le déclin, c’est un problème pour chaque coach. Ma dernière année au PSG, je n’ai pas joué à trois reprises… et je me suis énervé trois fois. Je voulais arrêter avant de devenir un problème. J’ai décidé d’arrêter ma carrière quand j’étais encore au top, après une saison ou j’étais encore titulaire (…) de plus il est impossible d’apprendre le rôle d’entraîneur lors de ta dernière année de footballeur !

Son style en tant qu’entraineur :
Ses modèles :
Guardiola est le meilleur, le roi du jeu. Mais j’admire beaucoup Zidane.  Le meilleur coach de ma carrière ? Ancelotti ! Il a une connaissance du football impressionnante et une gestion parfaite du vestiaire (…) Il est unique !

Sa philosophie de jeu :
 Je veux un football offensif, d’attaque. Une équipe qui impose son jeu, pressing haut, qui bouge ensemble, avec et sans ballon (…) L’important, c’est ton idée de football et ta capacité à la transmettre. Ce qui est difficile dans le foot, c’est faire les choses simples : contrôle, passe, se démarquer. Je n’aime pas les chiffres liés aux schémas (…) Ce qui compte, c’est le mouvement. Tu peux être très offensif avec un 5-3-2 et défensif en 4-3-3. Cela dépend des hommes et de l’attitude (…)

Son avenir
Son rêve d’entrainer le PSG :
J’ai un contrat de deux ans avec les U19 du PSG, mais mon objectif, c’est d’entraîner un jour ou l’autre l’équipe première ! Thomas Tuchel ? Je n’ai rien contre lui, je le respecte mais mon objectif, c’est le banc du PSG !”

Le PSG
La Ligue des Champions :
Il ne faut pas compter que sur les joueurs, l’histoire d’un club est importante. Tu ne gagnes pas à l’improviste. Quand je suis arrivé au PSG, l’objectif était de gagner des titres nationaux. Aujourd’hui c’est la Ligue des champions. Mais il y a aussi d’autres équipes…

La MCN :
Le trio Mbappé-Cavani-Neymar le plus fort au monde ? Sur le papier, oui ! Mais cela dépend de comment ils bougent et comment ils s’intègrent sur le terrainSur certains aspects, le trio Mané-Firmino-Salah bouge tellement bien qu’ils n’ont rien à envier à personne
Neymar ? Il doit apprendre à renoncer à dribbler toujours 3-4 joueurs. Il doit se libérer du ballon avant pour se démarquer et recevoir l’ultime passe. Il ne doit pas toujours aller en un contre un (…) Je lui disais toujours : ‘donne moi le ballon, je te le redonne en t’évitant deux dribbles et des coups’ !

Verratti :
Quand il est arrivé au PSG, j’ai compris en cinq secondes qu’on avait recruté un grand joueur. C’était un plaisir de jouer avec !

*Traduction Eurosport.fr

À propos Jonathan Bensadoun

x

Check Also

Le match Dijon / PSG officiellement reporté

Initialement prévue le samedi 15 décembre à 17h, la rencontre opposant le Dijon FCO au ...