Blanchard (GSI Pontivy) : “La montée d’adrénaline, c’est encore trop tôt”

Pour son premier match de 2019, le Paris Saint-Germain remettra son titre en jeu pour les 32es de finale de la Coupe de France face au GSI Pontivy (dimanche 6 janvier, 20h45). Une rencontre qui s’annonce exceptionnelle pour le petit club de National 3 et l’excitation commence a monter comme l’a confié Yannick Blanchard à Ouest France.

« Le groupe est à l’écoute, dans le travail, déterminé avec beaucoup d’envie et c’est logique. La montée d’adrénaline, c’est encore trop tôt. Mais on sent une montée dans la préparation, dans le domaine physique notamment, explique le manager général du GSI Pontivy. Le groupe a hâte d’y être. À partir de mercredi soir, à la reprise, il y aura une montée en pression et dans la gestion de l’événement qui sera importante à prendre en compte. »

À propos Antoine Grasland

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée