L'E

France Inter : “Les autres médias ont mis un moment avant d’afficher leur soutien à L’Équipe”

Samedi dernier on pouvait voir dans le virage Auteuil du Parc des Princes la banderole “L’Equipe blacklisté”. C’est bien la situation du média sportif depuis l’article de trop, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase : un dossier – « Fair-play financier : le PSG contraint de perdre Kylian Mbappé ou Neymar en cas de sanctions ? » – un samedi sans Ligue 1 à cause des Gilets Jaunes qu’il fallait bien garnir éditorialement. Du sensationnel qui a conduit le club à qualifier de “média de désinformation” L’Equipe avant de lui fermer les portes du camp des Loges.

Depuis peu, une vingtaine de sociétés de journalistes (SDJ), dont celles du Figaro, de RTL, de l’AFP ou du journal Le Monde, réclame que le PSG rétablisse “au plus vite l’accès à ses conférences de presse à L’Équipe”. Une réaction tardive selon France Inter qui ce matin a évoqué le sujet sur ses ondes. Et qui souhaite plus d’esprit de corps autour du média sportif.

“L’article en question date du 8 décembre. Et on peut remarquer que les autres médias ont mis un moment avant d’afficher leur soutien à L’Équipe, sans doute parce qu’il n’est jamais simple de mettre son nez dans un tel conflit : on risque d’être à son tour persona non grata ! affirme Dorothée Barba. Pour ne pas être trop dangereux professionnellement, le soutien des confrères doit être collectif, massif. C’est une façon de rappeler à celui qui invite que son invitation n’a aucun sens si aucun journaliste ne répond présent. Que dans cette rencontre très spéciale qu’est une conférence de presse, chacun a besoin de l’autre, de chaque côté du micro.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée