PSG 6 décembre 2018

Revue de presse PSG : Strasbourg, Montpellier, Mbappé, notes…

Vu et lu au sujet du PSG ce jeudi 6 décembre 2018 dans la presse hexagonale.

« La machine à victoires du PSG, déjà mise une première fois à l’arrêt dimanche à Bordeaux (2-2), se grippe au plus mauvais moment, à six jours d’un déplacement crucial pour son avenir européen, en Serbie. Mais ce sera une autre équipe à Belgrade pour défier l’Etoile Rouge, écrit l’AFP. Car à Strasbourg, Tuchel était privé de Neymar et Marquinhos. Son capitaine Thiago Silva était sur le banc de touche, comme Mbappé jusqu’à la pause. L’entrée en jeu du champion du monde a tout changé. »

Le nul (1-1) est « Comme une victoire » pour le Racing, selon L’Alsace. Strasbourg a confirmé sa capacité à contrarier le PSG en décrochant hier soir un nul qui a valeur de succès. Magnifique pendant toute la soirée, la bande à Thierry Laurey a surtout validé de réels progrès et brillé face aux meilleurs de la Ligue 1″.

« Le PSG nous a refait le coup de la panne à Strasbourg, estime Le ParisienEn fait, depuis une semaine, tout se passe comme si l’équipe de Tuchel s’était autorisée une période de décompression. A la mesure de la tension monumentale qui escortait le match contre Liverpool. En une semaine, le paysage a donc déjà changé et tout le monde est redescendu de son nuage. Hier, la première période a diffusé l’image d’une équipe à côté de ses pompes. Sans idée, sans créativité, sans vitesse… et sans quatre joueurs majeurs (Neymar légèrement blessé, Thiago Silva, Marquinhos et Di Maria ménagés). Heureusement que Verratti, lui, était là pour assurer la respiration artificielle. Sinon, ce PSG-bis aurait sans doute sombré dans le néant. C’est aussi le risque lorsque Tuchel compose un onze de départ très expérimental, plombé par des associations inédites et bancales. Heureusement, dans le rôle du pompier-pyromane, Mbappé a rallumé la flamme parisienne. A Belgrade, mardi prochain, il en faudra sans doute bien plus. »

Les notes du Parisien : Areola 6 / Kehrer 4,5 / Kimpembe 5 / Nsoki 3 / Meunier 5,5 / Verratti 5,5 / Rabiot 5 / Draxler 4 / Diaby 4 / Choupo-Moting 4 / Cavani 5,5 / Mbappé 6

Les notes de L’Equipe : Areola 6 / Kehrer 4 / Kimpembe 5 / Nsoki 4 / Meunier 5 / Verratti 4 / Rabiot 6 / Draxler 4 / Diaby 5 / Choupo-Moting 4 / Cavani 6 / Mbappé 6

« Longtemps plombé par une animation offensive navrante, un PSG remanié a évité le pire après l’entrée de Mbappé. Le retour des stars à Belgrade, mardi, sera indispensable, constate L’EquipeÉchaudé par l’épisode Neymar, touché aux adducteurs et laissé au repos, Tuchel avait décidé de minimiser les risques. Outre le n°10, Di Maria, Marquinhos et Bernat, tous diminués à divers degrés ces derniers jours, n’avaient pas fait le déplacement et Mbappé et Thiago Silva ont pris place sur le banc au coup d’envoi. […] Le coach a dû sortir du banc Mbappé. Comme par magie, l’effet a été immédiat. Passifs, sans idées, peu déterminés dans les duels lors des 45 premières minutes, les Parisiens, qui ont aussi dû se faire secouer par Tuchel dans le vestiaire, sont apparus métamorphosés. »

Enfin, concernant la date du PSG/Montpellier (qui devait se jouer samedi prochain), étant donné le Qatar Winter Tour, ce sera en février. Un après-midi de huitièmes de finale de la Champions qui ne concernerait pas le PSG. La commission d’organisation des compétitions de la Ligue devrait se prononcer rapidement.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters