Romain Mabille (président du CUP) fait appel à sa condamnation à un an de prison avec sursis

Le 27 novembre dernier, le président du Collectif Ultras Paris (CUP), Romain Mabille, avait comparu, au tribunal correctionnel de Troyes, pour “violences aggravées et participation à un groupement en vue de la préparation de violences contre les personnes ou de destructions ou dégradations de biens“. Le parquet avait requis un an de prison avec sursis, une amende de 1 000 euros et une interdiction judiciaire de stade de trois ans.

Mardi, le verdict est tombé, le président du CUP est condamné a un an de prison avec sursis. Il est accusé d’avoir participé à une rixe contre les supporters rémois en avril 2016. Ce qu’il nie. Romain Mabille a également été condamné à payer une amende de 800 euros et il n’est pas autorisé à se rendre dans l’Aube pendant deux ans, ni de porter d’arme soumise à une autorisation pendant cette période. Son avocat a indiqué avoir fait appel de la décision.

En plus du leader des Ultras Parisiens, les douze autres supporters, qui ont pris part à cette rixe, ont été condamnés à des peines allant de six mois de prison avec sursis à dix mois ferme. Un autre a écopé de 90 jours-amendes.

À propos Murvin Armoogum