psg 20 janvier 2019

Revue de presse PSG : Guingamp, Verratti, Bernede, Rabiot, notes…

Vu et lu au sujet du PSG ce dimanche 20 janvier 2019 dans la presse hexagonale.

“Le PSG a lavé l’affront de ce premier revers national de la saison avec la manière, grâce à un trio Neymar-Mbappé-Cavani sensationnel. 9-0, c’est un record à domicile pour le club, un record tout court égalé en L1 (après le 9-0 à Troyes en 2016), et le public du Parc l’a fait savoir à son équipe en lançant une bruyante ola pour clore le festival, écrit l’AFP. La joie sera pourtant peut-être de courte durée, car le PSG, s’il a fait lever les fans de leur siège, n’a pas levé les doutes de Tuchel quant à la profondeur de l’effectif et au besoin pressant de faire venir une sentinelle dans la capitale. Touché à la cheville gauche après un choc, Verratti a rejoint les vestiaires en boitant, puis l’hôpital selon plusieurs médias.”

Le Télégramme

“Cette fois, ils ont été minuscules. A la différence de la rencontre de Coupe de la Ligue, il y a dix jours, à l’issue de laquelle les Guingampais s’étaient imposés de manière incroyable, les Bretons ont été balayés par le PSG, constate Le Télégramme. Il y eut deux matchs dans cette partie. Le premier fut laborieux mais honorable, le second frôla l’abandon. Les échéances du mois de janvier diront beaucoup de la capacité de résilience d’une formation dont le salut passera nécessairement par un caractère et une constance mentale profonde. Parfois, il est bon d’avoir la mémoire courte.”

JDD

“Ce n’est plus une nécessité, c’est une urgence absolue. En déficit de milieux défensifs depuis le début de la saison, et encore plus depuis la mise à l’écart de Rabiot, le PSG a perdu Verratti. Une tuile qui a assombri la victoire record au Parc des Princes, observe le JDD. Après la rencontre, Tuchel n’avait « pas de bonnes nouvelles ». Henrique va devoir accélérer. Trois pistes tiennent la corde : Gueye, Weigl et Paredes. Le PSG se retrouve en mauvaise position pour négocier. Et sa marge de manœuvre est limitée par le fair-play financier. Le contexte amènera-telle la direction à revoir sa position sur Rabiot ? Ce serait désastreux en termes d’image et de management mais profitable d’un point de vue sportif. Un dilemme que le PSG aurait pu s’épargner.”

L’Equipe

“Les trois attaquants du PSG ont livré une prestation de haut vol, juge L’Equipe. Dans leur jeu collectif, dans leurs combinaisons offensives, ils ont démontré une très belle entente. Assurément la plus efficace mais peut-être même la plus belle depuis l’été 2017.[…] Depuis le début de saison, la triplette parisienne a inscrit 64,4 % des buts de l’équipe (58 sur 90).[…] Il y a presque un an jour pour jour, Paris écrasait à peu près sur le même score Dijon (8-0) avec six buts de la MCN ce jour-là. On sait ce qui lui est arrivé ensuite en Ligue des champions, ce qui avait fait dire à Rabiot que “c’est facile de battre Dijon” mais moins le Real Madrid. Et Manchester United ?”

“Manchester United, c’est dans 23 jours, un temps suffisant pour soigner une simple entorse. Mais ces trois grosses semaines risquent de devenir très courtes, en cas de mal plus important, le scénario redouté, ajoute le journal sportif au sujet de la blessure de Marco Verratti. À 12 jours du terme du mercato, deux joueurs sont ciblés, Idrissa Gueye mais la somme réclamée par Everton (40 M€) reste onéreuse. Elle l’est aussi pour le second, Leandro Paredes, très apprécié par le coach parisien.”

Enfin, L’Equipe se demande si Antoine Bernède est sanctionné.“Le jeune milieu de terrain de 19 ans, en fin de contrat au 30 juin, a refusé une offre de prolongation de contrat de cinq ans. Simple hasard peut-être mais il n’a en tout cas pas été emmené au Qatar pour le stage et s’est entraîné avec la réserve en compagnie de Rabiot et Rimane, en instance de départ.”

Le Parisien

“Paris subit, au-delà des flonflons du festival offensif du jour, un énorme coup dur, juge Le Parisien en référence à la blessure de Marco Verratti. A présent, il faut apprendre à jouer sans lui, le remplacer sur le terrain et ne pas se tromper dans le recrutement. […] Dans l’idéal, avec Paredes et Gueye, le PSG se renforcerait considérablement. En aura-t-il les moyens, pas financiers mais politiques, au regard des exigences du fair-play financier ? Il y a urgence. Le football, ce sont des automatismes, des entraînements communs, des discussions techniques et tactiques de visu.
Rabiot connaît par cœur ses partenaires, mais il a besoin de rythme désormais, donc il doit jouer. La blessure de Verratti implique tout le domaine extrasportif du PSG. Un paradoxe, à l’heure où sur le terrain, en L1, l’équipe régale comme jamais.”

Les notes du Parisien : Buffon 5 – Silva 6.5 – Kehrer 5.5 – Bernat 6 – Marquinhos 6 – Alves 8 – Draxler 6 – Di María 6 – Neymar 8,5 – Mbappé 8.5 – Cavani 8.5

Les notes de L’Equipe : Buffon 6 – Silva 7 – Kehrer 6 – Bernat 6 – Marquinhos 7 – Alves 7 – Draxler 7 – Di María 6 – Neymar 9 – Mbappé 9 – Cavani 9

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée