PSG 3 janvier 2019

Revue de presse PSG : Rabiot, Manchester United…

Vu et lu au sujet du PSG ce jeudi 3 janvier 2019 dans la presse hexagonale.

Le Parisien

“Une catastrophe sur le plan du terrain, celui de l’image et celui des finances. A peu près tout le monde s’accorde sur les conséquences du départ annoncé de Rabiot, commente Le Parisien. Le club a-t-il fait ce qu’il fallait dans ce dossier ? Au fil des années, les interlocuteurs s’impliquant dans le dossier se sont multipliés (Kluivert, Henrique, Al-Khelaïfi), en vain. Paris a effectivement amorcé des discussions à l’automne 2016. Rabiot et son entourage estimaient qu’il était trop tôt, sans ressentir un immense pressing. Dès le printemps suivant, des considérations sportives sont venues faire traîner les discussions : la concurrence avec Matuidi, d’abord, puis le positionnement en tant que sentinelle. Des hésitations qui ont conduit les parties prenantes jusqu’à la fin de la saison dernière. Le clan du joueur préférait alors attendre la Coupe du monde, sans prévoir sa non-sélection. Cette dernière a ensuite mis le dossier en stand-by mais le PSG était déjà, à ce moment-là, dos au mur. L’été dernier, Paris a bloqué Rabiot qui demandait son transfert, en restant convaincu qu’il parviendrait à le persuader et en assurant n’avoir reçu aucune offre concrète d’envergure.”

Le dessin de Soulcié dans L’Equipe

“Manchester United a enchaîné une quatrième victoire d’affilée (0-2) et il le doit pour partie aux choix de Solskjaer, écrit L’Equipe. Il a redonné le sourire à un vestiaire qui n’en pouvait plus des méthodes de Mourinho. Il a su remobiliser tout un groupe, le fédérer vers un projet commun, celui d’accrocher l’une des quatre premières places en fin de saison. Ce matin, Manchester ne pointe plus qu’à 6 points de Chelsea, le quatrième, 5 de moins qu’avant l’éviction du Portugais. […] En fait, dans le domaine offensif, le Norvégien ne semble pas avoir trop de soucis à se faire. En revanche, son secteur défensif nourrit davantage de préoccupations. […] On ne peut s’empêcher de penser qu’il reste un adversaire tout à fait à la portée du PSG en Ligue des champions, dans cinq semaines.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée