Ribes

Exclusivité CS : Jean-Martial Ribes analyse la communication de Jean-Michel Aulas

Que ce soit dans Le Figaro ou dans Le Progrès de vendredi, Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, a utilisé le biais médiatique pour gonfler le moral de ses troupes et faire baisser la pression sur ses joueurs qui défieront dimanche soir le PSG au Groupama Stadium. Le patron de l’OL n’a d’ailleurs pas hésité à parler de “lutte des classes” avant le choc de Ligue 1 contre Paris. “Je suis contre le modèle dégagé par le PSG. Je suis contre ce financement d’État, qui attribue un titre de champion, qui qualifie automatiquement le PSG pour la Ligue des champions, a lancé le président lyonnais dans Le Progrès. Le PSG, c’est 700 à 800 millions d’euros de budget. On ne va pas dire que l’on est le pays uniquement des gilets jaunes, mais un peu de décence devrait être ressentie par les instances et les politiques. Mais puisque avec la DNCG tout est permis, et que le fair-play financier est bafoué…”

Suite à cette sortie médiatique de Jean-Michel Aulas, Canal Supporters a souhaité avoir l’analyse du responsable de la communication du Paris Saint-Germain. Le Directeur de la communication du club Jean-Martial Ribes, a répondu favorablement à notre sollicitation. Trois questions.

Canal Supporters : Comment avez-vous réagi aux propos de Jean-Michel Aulas ?

Jean-Martial Ribes : Tout d’abord, sachez que nous avons énormément de respect pour Jean-Michel Aulas, un grand président du football français, qui a accompli un travail remarquable depuis trente ans. En revanche, ce n’est pas la première fois que nous constatons chez lui une certaine méconnaissance des réalités du Paris Saint-Germain. Le budget dont il parle dans son interview au Progrès est d’environ 40% supérieur à la réalité, et nous aurons grand plaisir à lui envoyer prochainement notre rapport d’activité, qui lui sera remis en même temps qu’une écharpe collector du club. Nous espérons que, dans ses rapports avec ses actionnaires chinois, le président Aulas fait preuve d’une plus grande rigueur dans l’utilisation des chiffres et ne se trompe pas de 40% lorsqu’il s’agit de convertir les euros en yuans. Et toujours à propos de la Chine, nous sommes très satisfaits de savoir que cette grande affiche de Ligue 1 sera diffusée dimanche en Chine sur CCTV.

Canal Supporters : C’est une habitude tenace chez Jean-Michel Aulas de communiquer sur le PSG à deux jours d’un match entre les deux clubs…

Jean-Martial Ribes : C’est ainsi, dans le football, chaque club a ses traditions. Le président Aulas est un spécialiste de la communication, qui cultive le sens de la provocation, à tel point qu’il pourrait faire l’objet d’un cas d’étude dans toutes les bonnes écoles de communication. D’ailleurs, pour tout vous dire, nous attendions avec impatience sa sortie publique avant le match de dimanche. Mais le résultat est quelque peu décevant : son discours se borne à recycler celui des années précédentes. Il n’empêche que nous serons ravis de croiser à nouveau Monsieur Aulas dimanche soir, dans un stade plein, comme toujours lorsque nous rendons visite à Lyon. Comme nous serons ravis, une semaine plus tard, de voir notre équipe féminine venir défier les Lyonnaises en Coupe de France.

Canal Supporters : Jean-Michel Aulas se positionne souvent comme un grand défenseur du football français. Qu’en pensez-vous ?

Jean-Martial Ribes : Nous sommes entièrement d’accord avec vous ! Nous savons tout ce que fait Monsieur Aulas au sein des instances françaises et internationales depuis de nombreuses années. Et il est le premier à savoir que notre combat a pour finalité un fair-play financier qui traite équitablement tous les clubs, notamment en neutralisant l’impact fiscal et des charges sociales. C’est un combat que mène notre président, pas seulement pour le Paris Saint-Germain, mais pour l’ensemble du football français. Ensemble, nous en sommes convaincus, nous finirons bientôt par partager la même approche du fair-play et pas seulement financier. Sans oublier d’étudier ensemble comment le football français pourrait obtenir, dans un futur proche, autant de places européennes que les quatre autres grands pays de football. En attendant, au-delà du folklore habituel, Jean-Michel Aulas est et restera un grand monsieur du football français.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée