Maxwell

Maxwell : “Juste que les deux équipes soient bien arbitrées”

Avant la rencontre face aux Girondins de Bordeaux, Canal Supporters a pu s’entretenir avec Maxwell, coordinateur sportif du PSG. L’occasion de parler de la préparation et de l’approche du match à Old Trafford mardi, d’évoquer Manchester United, de se pencher sur les détails qui compteront dans la qualification pour les quarts de finale de la Champions League. Cet entretien a aussi été la possibilité de s’intéresser sur le nouveau rôle de dirigeant de Maxwell après une brillante carrière. Et sur les choix du Brésilien.

Extraits

“La préparation a commencé depuis longtemps. On se prépare à tous les enchaînements de matches du calendrier. Les joueurs, on essaie de les tranquilliser, de les aider, mais j’ai confiance en notre effectif.”

“Le rapport de force n’a pas changé depuis le tirage, depuis décembre. Ce qui a été dit, ce sont des jugements de la presse, de gens, ce sont des histoires. Il y a un respect mutuel, rien n’a changé. Il y a un club avec une grande histoire en Champions League face à un club qui veut trouver le chemin pour être compétitif chaque année. Ce sont deux grands effectifs avec de grands joueurs partout.”

“Les détails qui manquent ? C’est difficile à dire, on a eu des épisodes avec des arbitres, on a eu de mauvais performances, on a raté des occasions importantes. Les petits détails sont toujours dans la préparation, la prévention, dans les motivations de chacun. Il y a le respect de choix tactique du coach… il y a plein de choses qui se jouent sur et hors du terrain. On doit être prêts pour tous les petits détails et toutes les situations. Des matches comme ça font la différence, c’est certain. On a vécu de bons moments mais on a aussi déjà perdu des occasions importantes. Je suis confiant.”

“Peur de l’arbitrage ? Non, on n’a pas d’appréhension. On a vécu des arbitrages qui nous ont pénalisés, et d’autres normaux. Ce n’est pas une excuse après une défaite, ce n’est pas une raison après une victoire. J’espère qu’on aura rien de négatif. Juste que les deux équipes soient bien arbitrées.”

“Les fans du PSG doivent juste supporter l’équipe. Ici, il y a une obsession avec la Champions League. Ce n’est pas positif. L’envie de gagner et de réussir doit toujours être positive. Etre ensemble, c’est la chose la plus importante maintenant. On compte sur le 12e homme ici et là-bas.”

“Plus fatiguant d’être dirigeant ou joueur ? Comme dirigeant, c’est sûr ! (sourire). On est plus stressé en dehors du terrain. J’ai fait une bonne carrière, j’ai été béni. La transition n’a pas été facile. J’essaie de donner le maximum au club qui m’a permis de rester. Je suis reconnaissant vis-à-vis du club, proche de l’équipe aussi. C’est différent mais je suis content, c’est une nouvelle expérience. Avec le coach ? On échange beaucoup, on a des philosophies proches.”

“Pourquoi j’ai choisi le management et pas le coaching ? Je voulais quelque chose de stable dans un club que j’aime beaucoup. Le club a une marge de progression énorme, le potentiel pour être compétitif au plus haut niveau. Je voulais rester dans ce projet.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters