psg 12 février 2019

Revue de presse Manchester United – PSG

Vu et lu au sujet du PSG ce mardi 12 février 2019 dans la presse hexagonale.

Le Figaro

“Privé de plusieurs cadres, le PSG tentera de déjouer les pronostics à Old Trafford, affirme Le Figaro. Neymar, Cavani et Meunier sont tous forfaits. Verratti, lui, n’a repris que samedi contre Bordeaux et n’est évidemment pas à 100%. D’ailleurs, il est sous le coup d’une suspension pour le match retour en cas de jaune ce mardi. Match retour que Neymar manquera à coup sûr. Certaines sources invitent à penser que le Matador pourrait être out jusque-là… Pas besoin de sortir de Polytechnique pour comprendre que la menace parisienne reposera essentiellement sur les épaules de Mbappé. Malgré son jeune âge et sa relative expérience en C1, le champion du monde se sait attendu et scruté. Rappelons que les Rouge et Bleu restent sur deux éliminations en 8es de la C1, après quatre sorties de piste d’affilée en quarts. Pour trouver trace du PSG en demies de la plus prestigieuse compétition européenne, il faut remonter à… 1995.”

Le Parisien

“Affaibli par les absences, le PSG n’a pas l’intention de baisser les yeux face à Manchester United. Objectif annoncé par Tuchel : marquer pour prendre une option sur la qualification, explique Le Parisien. C’est l’heure de laver l’affront. Après deux échecs brutaux face aux géants d’Espagne. Au moment d’aborder l’obstacle majuscule, le PSG se retrouve encore dans le brouillard, sans certitudes sur ses ressorts intimes. Lors du tirage au sort, en décembre, ce déplacement à Manchester ressemblait pourtant à une étape de transition prestigieuse mais abordable. La peur aurait-elle changé de camp ? Face aux vents contraires, Tuchel tente de diffuser ses bonnes ondes et de garder le cap. Dans le détail, Paris a identifié des lacunes sur les côtés de la défense anglaise. Des petits points faibles sur lesquels Tuchel a envie d’appuyer, pour faire mal. Dans ce registre, Di Maria et Draxler ont une carte à jouer. Charge à eux de mettre ensuite la fusée Mbappé en orbite.”

“Dans quelques heures, à Old Trafford, le parfum des matches qui comptent vraiment envahira l’atmosphère, lit-on dans France Football. Et fera resurgir les espoirs les plus fous comme les fantômes les plus tenaces. Car, chaque année, à ce moment de la saison, le PSG se trouve au pied du seul véritable défi qui sied à son ambition : la Ligue des champions. Ce rêve qui a si souvent tourné au cauchemar pour le club, un homme le symbolise sans doute plus que les autres. Thiago Silva cristallise depuis très longtemps la faillite du PSG quand l’altitude s’élève et que l’oxygène se fait plus rare. Pour dire les choses sans ambages, le Brésilien traîne une lourde réputation de loser qui craquerait sous la pression. Mais, à bien y regarder, le capitaine est-il si défaillant que cela dans les matches européens d’importance ? Si l’on considère les « gros » matches de poules et les rencontres à élimination directe à partir des 8es de finale de la Ligue des champions, il apparaît que la note moyenne de Thiago Silva dans L’Équipe est de 6,3, un indice franchement remarquable.Au vrai, il affiche même des notes à 7 et plus dans la plupart de ces matches de haut niveau.”

L’Equipe

“Sans Ney ni Edi, le PSG devra trouver une autre manière d’éteindre l’ambiance, et Tuchel sait qu’elle passe par le jeu. Pas question de blinder, écrit L’Equipe. Tuchel a bien conscience que la faiblesse des Red Devils se situe sur ses lignes arrière. Comme tout le monde, il a noté que Manchester concédait toujours au moins deux ou trois occasions par match, quand ce n’est pas davantage.[…] Si le PSG a longtemps pu nourrir l’espoir de débarquer à Manchester pour s’y imposer, les circonstances lui commandent peut-être de reconsidérer ses ambitions les plus folles sur ce match aller. Mais, même sans deux de ses meilleurs buteurs, il a les moyens de marquer des buts à une formation qui, si l’art de défendre n’est pas celui qu’elle maîtrise le mieux, sait, en revanche, formidablement attaquer. Organisée autour d’un Pogba qui marche sur l’eau depuis un mois et demi, l’animation offensive de MU est aussi jeune que redoutable.”

“Les Parisiens se sont entraînés une petite heure hier soir à Old Trafford, rappelle le journal sportif. Première indication, Tuchel semble avoir décidé d’aligner son équipe en 4-2-3-1. Hier, la défense titulaire, avec Buffon derrière elle, a défié l’attaque qui devrait débuter. Dans la base arrière, on retrouvait de droite à gauche, Kerher, Silva, Kimpembe et… Kurzawa plutôt queBernat. Le petit Espagnol figurait en face. Est-il blessé ou ne faut-il y voir qu’un fait d’entraînement sans plus d’importance ? La défense titulaire évoluait avec, devant elle, Marquinhos et Verratti. En face, l’attaque était composée de Mbappé, soutenu par une ligne de trois où on retrouvait de droite à gauche, Daniel Alves, Draxler, en position de meneur de jeu, et Di Maria.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée