Kurzawa : “Tuchel ? C’est peut-être le coach qu’il fallait à ce PSG-là”

Après plusieurs mois de galère dus à des blessures, Layvin Kurzawa a retrouvé les terrains en début d’année 2019 et a même été rappelé en Equipe de France par Didier Deschamps. Dans une interview accordée à PSG TV, le latéral gauche est revenu sur sa longue absence, son retour sur les terrains et son coach, Thomas Tuchel.

Sa longue absence

C’était compliqué par ce que ça a duré un certain temps, entre la pubalgie et l’hernie discale. Ça m’a fait un peu peur cette blessure, parce qu’on parle d’hernie discale, normalement, ce sont les vieux qui ont ça (rire !). Ça faisait un peu peur. Je me suis bien concentré sur le travail que l’on m’avait demandé.

Sa reprise de l’entraînement

J’ai repris l’entraînement en novembre, le travail fourni a été bien fait. Après, j’ai eu ces deux mois de travail à l’entraînement avec le groupe et en janvier, j’ai pu reprendre les matches. Ça a été beaucoup, beaucoup, beaucoup de travail. Tout s’est bien passé même si c’était difficile dans la tête de voir l’équipe jouer et bien jouer sans moi. Ça m’a donné encore plus envie de reprendre le plus vite possible pour les aider. Aujourd’hui, je n’ai plus de douleur. J’espère que cela va continuer et je vais continuer à travailler à côté pour que ça continue comme ça.

Son retour sur les terrains

Mon retour sur les terrains, c’était contre Pontivy en Coupe de France. J’ai joué 60-70 minutes. Ça a été un peu compliqué physiquement même si ce n’était pas un match compliqué. Reprendre les bases, toucher le ballon. Essayer de se donner à 100% pour aider l’équipe, là ça a été compliqué. Après, j’ai fait quelques entrées, 15-20 minutes et là, c’était vraiment pour reprendre le rythme, les bonnes sensations. Après, il y a eu ce match contre Montpellier (5-1, 20 février) où je me suis vraiment senti bien, libéré, même physiquement je me sentais mieux et où j’ai pu marquer ce but qui m’a fait beaucoup de bien.

Sa relation avec Tuchel

J’ai pu voir tout ce qui s’est passé, tous les discours qu’il a pu avoir et c‘est vrai qu’il a ce truc en plus, qui donne envie de se donner pour lui, d’aller au charbon pour lui, de lui donner ce qu’il nous donne par la parole. Ça, tous les joueurs le savent et le suivent aujourd’hui. Il apporte beaucoup au groupe et nous, on essaye de lui redonner avec nos prestations sur le terrain. C’est peut-être le coach qu’il fallait à ce PSG-là.

À propos Guillaume De Freitas

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée