PSG 22 mars 2019

Revue de presse PSG : Chelsea, Blues, remontada, ultras

Vu et lu au sujet du PSG ce vendredi 22 mars 2019 dans la presse hexagonale.

Le PSG “s’est incliné 2-0 sur le terrain de Chelsea en quarts de finale aller de la Ligue des champions dames jeudi soir, et est condamné à l’exploit, mercredi prochain, s’il veut poursuivre son aventure européenne, résume l’AFP. Au cours d’une rencontre d’un faible niveau technique, en particulier en première période, les Parisiennes n’ont pas su profiter de leur légère domination en milieu de terrain. Sur leur premier tir cadré, les Londoniennes ont ouvert le score par Blundell (73e). En fin de match, Cuthbert n’a laissé aucune chance à Endler d’un tir croisé en angle fermé (88e).”

L’Equipe

“Deux semaines après l’élimination de l’équipe masculine, les Parisiennes ont à leur tour raté leur rendez-vous européen, commente L’Equipe. Mais s’il y a un club qui sait que tout peut arriver en Coupe d’Europe, c’est bien le PSG. Sur la pelouse du champêtre Cherry Red Records Stadium, les Parisiennes ont pris une véritable leçon d’efficacité. […] Paris ne peut pas nourrir de regrets car, en dehors d’un tir de Lawrence détourné par Berger, les Franciliennes n’ont cadré aucune tentative. Elles n’ont même frappé qu’à deux reprises au but. Un bilan décevant quand on possède dans ses rangs Katoto, la meilleure buteuse de la D1 (18 buts). Cette dernière, tout comme Diani et Lawrence, ses partenaires sur la ligne offensive du 4-3-3 concocté par Echouafni, n’était pas dans un grand soir. Les trois attaquantes ne sont jamais parvenues à se sortir du piège tendu par les Londoniennes.”

Le Parisien

“Il faudra une remontada”, titre Le ParisienCe sera cette fois à elles d’essayer d’entrer dans l’histoire en réussissant une remontée fantastique. Privées d’une partie de leurs supporters, refoulés à leur arrivée au stade , les Parisiennes pourront compter sur un gros soutien au retour.[…] 64 membres du CUP ont été raccompagnés à la frontière britannique. Selon la police locale, ils seraient responsables de dégradations aux abords du stade de Kingston. Toujours selon les autorités locales, des fumigènes et un poing américain auraient été retrouvés dans le bus des ultras. Des accusations incompréhensibles selon le club parisien. “La police n’a pas apporté la preuve de la présence d’une telle arme. Il n’y a pas, à notre connaissance, de faits répréhensibles. C’est la grosse confusion”, souffle-t-on au PSG. Fouillés un par un, les ultras ont également dû décliner leur identité. Ils sont repartis “écœurés” en bus vers la frontière.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée