PSG 24 mars 2019

Revue de presse PSG : Maracineanu, Rabiot, Kimpembe, Kurzawa

Ce dimanche soir, Europe 1 diffusera un entretien avec Roxana Maracineanu. La ministre des Sports a répondu à Véronique Rabiot, qui l’avait interpellée dans L’Équipe cette semaine, en lui reprochant de ne pas agir ou s’indigner contre le traitement fait – mise à pied – par le PSG à son fils… “Je n’ai pas ce pouvoir-là, a expliqué la ministre, comme le rapporte le JDD. On ne peut pas tout faire parce que les journées ont 24 heures et, surtout, on ne peut pas intervenir. Ce n’est pas parce qu’on est ministre des Sports qu’on peut intervenir dans le sport professionnel ou sur des cas bien particuliers. Ce sont des choses à régler entre le club et cette personne, cette famille, et plus largement avec la Ligue de football.”

Le Parisien

Suite au PSG-OM (lire ici), la ministre des Sports “a décidé de s’attaquer aux insultes homophobes proférées dans les stades”, constate Le Parisien. Cela via des pénalités. Ce type de sanctions existe déjà en cas d’usage d’engins pyrotechniques. Les clubs sont régulièrement frappés au porte-monnaie, et des huis clos partiels sont régulièrement décidés par la commission de discipline de la Ligue. Les cris racistes dans les tribunes de football tombent aussi sous le coup des règlements de la LFP. […] Les associations LGBT réclament de manière récurrente une plus grande fermeté de la Ligue face à ces dérives. A la LFP, on se dit particulièrement préoccupé par les relents d’homophobie qui gangrènent les tribunes. Et une réflexion avec des associations comme la Licra et la Dilcrah est en cours pour multiplier les messages préventifs et les actions de sensibilisation. Difficile d’affirmer que des mesures de rétorsion contre les clubs verront le jour dans les mois qui viennent. L’effet boomerang est un argument souvent avancé par ses détracteurs. Comme la difficulté à caractériser les faits sanctionnables. En Espagne, des sanctions peuvent être prises à l’encontre des clubs pour violence verbale. Les amendes sont importantes. Même si les dérives perdurent, cela a beaucoup limité les chants haineux.”

L’Equipe

Presnel Kimpembe “pourrait être titularisé demain, afin de ménager Samuel Umtiti, écrit L’Equipe. Face à l’Islande, Deschamps n’a pas beaucoup de raisons de bouleverser son onze de départ. Mais il existe une réflexion pour Umtiti. Le défenseur du Barça a repris la compétition fin février, après de longs mois d’absence. Il n’a pas disputé deux matches d’affilée depuis fin septembre. Si Umtiti devait souffler, c’est Kimpembe qui serait associé à Varane dans l’axe. Contre l’Islande, le 11 octobre, en amical (2-2), le Parisien avait été impliqué sur les deux buts adverses. Ce serait une belle occasion pour lui de se rattraper. […] Layvin Kurzawa a donné satisfaction et sera donc à nouveau titulaire.”L’équipe probable selon le journal sportif : Lloris – Pavard, Varane, Umtiti ou Kimpembe, Kurzawa – Kanté, Pogba – Mbappé, Griezmann, Matuidi – Giroud.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters