PSG 23 mars 2019

Revue de presse PSG : Nasser al-Khelaifi, Antero Henrique, Neymar, Dani Alves, Ander Herrera, Luis Fernandez, sécurité…

Vu et lu au sujet du PSG ce samedi 23 mars 2019 dans la presse hexagonale.

“Revenu au PSG courant 2017 en tant que directeur sportif du centre de formation, Luis Fernandez avait ensuite pris du recul pour des divergences de vues avec Antero Henrique, écrit l’AFP. Mais l’ancien entraîneur parisien est de retour avec des missions d’observation et de recherches ayant attrait au centre de formation.”

“Une procédure disciplinaire a été engagée ce vendredi par l’UEFA contre Neymar, pour « insultes » contre l’arbitre du match PSG-Manchester United, ce qui ouvre la voie à une suspension de plusieurs matchs en Ligue des champions, voit-on également dans la presse du jour. Le joueur encourt une suspension d’au moins trois matchs. La date de l’audience n’a pas été fixée.”

Nasser Al-Khelaïfi aurait été placé sous le statut de « témoin assisté » dans le cadre d’une information judiciaire ouverte par le Parquet national financier (PNF) pour « corruption » et « blanchiment aggravé » de l’attribution des Mondiaux d’athlétisme au Qatar, révélait hier soir Mediapart, lit-on également. Al-Khelaïfi est impliqué dans cette affaire en tant que codétenteur avec son frère d’une société privée, Oryx QSI, laquelle aurait effectué pour 3,5 millions de dollars de virements qui auraient pu servir à obtenir les Mondiaux d’athlétisme 2017, finalement accordés pour 2019.”

L’Equipe

“C’est par une porte dérobée que Nasser al-Khelaïfi s’est rendu à la convocation des juges, commente L’Equipe. Début 2016, les magistrats du PNF avaient relevé deux virements suspects remontant à 2011. Des transferts pour un montant total de 2,5M€ de Oryx-QSI à destination de Pamodzi Sports Consulting. Les virements effectués l’avaient été peu de temps avant le vote désignant la ville-hôte des championnats du monde d’athlétisme 2017. Doha était alors candidate. Mais Londres lui avait finalement été préférée. Doha héritera finalement de l’édition 2019. Toujours selon Mediapart, qui a eu accès aux déclarations d’Al-Khelaïfi devant le juge, il a tenté de se dédouaner en assurant tout ignorer de ces deux versements et n’en avoir appris l’existence que « quelques jours » avant sa convocation. « Je n’ai pas la signature et je ne peux pas engager la moindre dépense, aurait précisé Al-Khelaïfi. Ce business a été créé par mon frère en qui j’ai toute confiance. Il s’occupe de mon business et de celui de ma famille ». La société Oryx-QSI a été fondée en mai 2011, avec pour principale activité d’assurer « la restauration » lors d’« événements sportifs ». Mais Mediapart révèle encore que Oryx-QSI se serait engagée à acquérir auprès de Pamodzi, « les droits télévisés et marketing des Mondiaux 2017 d’athlétisme, en vue de les revendre à beIN Sports, présidé par Nasser al-Khelaïfi » […] Le juge pourrait prochainement convoquer d’autres ressortissants qatariens, à commencer par le frère d’Al-Khelaïfi, dans ce dossier à rebondissements.”

“Fragilisé par l’élimination contre MU, Antero Henrique reste pourtant en première ligne au PSG, il reste un personnage important, écrit Arnaud Hermant. Dans l’entourage d’Henrique, on essaie de minimiser les tensions avec Tuchel : « Il n’est pas toujours d’accord avec le coach, il y a eu des divergences sur le mercato, c’est vrai, mais ils continuent d’échanger. » […] Henrique a mené les pourparlers pour les prolongations de Buffon et Daniel Alves. Le Portugais travaille sur le futur mercato et les profils à cibler pour renforcer l’effectif. Et il continue d’avoir la main totale sur la formation. Enfin, Henrique a reçu carte blanche d’Al-Khelaïfi pour gérer comme il l’entend le cas Adrien Rabiot.”

Enfin, il est question de sécurité suite aux cambriolages effectifs ou tentés aux domiciles des joueurs du PSG. “La direction a décidé de mettre, à ses frais dans un premier temps, des agents de surveillance devant ou dans les logements de près de 20 joueurs lorsqu’ils sont absents. Jusqu’à PSG-OM, ce dispositif était aux frais du club. Désormais, c’est aux joueurs de le financer. La plupart d’entre eux semble d’accord.”

Le Parisien

Dani Alves “écarté des terrains pour un mois au moins, ne sait toujours pas où il jouera la saison prochaine, écrit Le Parisien. Rien n’est bouclé dans ce dossier. En fin de contrat, il poursuit ses réflexions (Paris ? Angleterre ?). De même pour le PSG, qui médite sur la bonne solution pour la saison prochaine (un ou deux ans de contrat ?). Deux événements ont mis entre parenthèses un accord qui semblait se dessiner facilement. L’élimination du PSG contre Manchester United. La dernière blessure de Dani Alves, ensuite.”

Dans le quotidien francien, il est également question d’Ander Herrera, milieu de terrain espagnol de Manchester United (29 ans), en fin de contrat, ciblé par le PSG. “C’est bien une piste crédible en vue de la saison prochaine. Le profil et sa situation contractuelle séduisent au sein du club parisien. Mais rien n’est encore bouclé entre les deux parties. Le Manchester Evening News précise d’ailleurs que Manchester United est loin d’avoir perdu espoir et compte toujours trouver un accord pour une prolongation de contrat.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée