PSG 15 mars 2019

Revue de presse PSG : Rabiot, Kurzawa, conseils…

Vu et lu au sujet du PSG ce vendredi 15 mars 2019 dans la presse hexagonale.

Le Parisien

Le Parisien a demandé à des personnalités de se mettre à la place du président du PSG. Michel Drucker engage un psychologue, Jacques Monclar recentre tout autour de Mbappé, Jean-Luc Lemoine recompose l’effectif (“Il y a un gros souci au milieu de terrain, c’est flagrant. Il faut aussi recruter un patron, peut-être en défense, un aboyeur. L’équipe manque évidemment de caractère”). De son côté, Fabien Onteniente remet des anciens du club à la direction (“Susic, Dahleb, Bianchi, Ginola, Rai”),
Louis Bertignac trouve des défenseurs solides (“J’aime bien Kimpembe et Kehrer, mais en Coupe d’Europe, ça ne suffit pas”), Francis Huster va chercher un patron pour l’équipe. Mourad Boudjellal prend lui une delorean afin de mettre Zidane sur le banc à la place de Tuchel… Enfin, on trouve l’opinion de Daniel Costantini, ancien sélectionneur de l’équipe de France de handball : “Moi, président du PSG, je conserve tout mon effectif. Sur le coup de la déception, l’erreur serait de se dire que cette équipe ne mérite pas la confiance qu’on lui a accordée et qu’il faut tout changer. Certes, Paris s’est endormi sur ses lauriers au match retour, mais ça reste un accident. C’est pourquoi je me garderais bien de virer Tuchel qui est, pour moi, le meilleur coach que le PSG ait eu ces dernières années. Il faut aussi tout faire pour conserver Mbappé, qui est à la fois l’avenir et le symbole de Paris.”

Comme vous l’avez certainement déjà lu ici, Adrien Rabiot, écarté des compétitions depuis mi-décembre, a été mis à pied hier deux semaines par le club. Cela en raison d’une sortie en boîte de nuit au soir de l’élimination du PSG contre Manchester United, plus son « like » sur une vidéo de joie postée par Patrice Evra depuis le Parc des Princes. Comme l’a fait savoir le club, c’est une “procédure qui s’applique de la même manière à l’ensemble des salariés, joueurs professionnels compris.”

“A l’issue de cette procédure, une décision sera alors prise par la direction du club. Un entretien préalable au licenciement pourrait-il alors être organisé ? se demande Le Parisien. Cette éventualité est démentie ce jeudi soir par le PSG.” Pour le quotidien francilien, l’avenir d’Adrien Rabiot se situe toujours à Barcelone.

L’Equipe

“Cette mise à pied n’est pas la première sanction pour Rabiot, qui a également été temporairement envoyé s’entraîner en réserve, écrit L’Equipe. Le PSG avait également retiré à son joueur sa prime d’éthique pendant trois mois. Pour novembre, décembre et janvier, cette prime, d’un montant de 15.000 euros mensuels, ne lui a pas été versée. Les raisons ? Son retard (de 8 minutes) à la causerie lors du match à Marseille, et son absence lors du stage à Doha. Outre sa prime d’éthique, le club a aussi retiré de sa fiche de paie les jours de stage auxquels il n’a pas participé. Au total, les sommes soustraites s’élèvent à environ 100.000 euros. Quelles seront les conséquences de cette mise à pied à titre conservatoire ? Tout dépend de l’issue de la procédure engagée pour « faute grave » et de la décision prise in fine par les dirigeants, qui recevront le joueur à l’issue de sa mise à pied. Dans le pire des cas, elle peut déboucher sur un licenciement, mais le PSG ira-t-il jusqu’au bout ou veut-il juste marquer le coup pour le symbole ? En attendant, le timing de cette démarche n’est pas anodin. Le PSG aurait voulu prendre une mesure populaire et fédératrice avec ses ultras qu’il ne s’y serait pas pris autrement.”

“Rappelé en équipe de France, Layvin Kurzawa profite de son temps de jeu retrouvé avec le PSG et d’une cascade de blessures à son poste. La blessure de Ferland Mendy, mercredi soir, a contraint le staff des Bleus à revoir ses plans. Sans Lucas Hernandez ni Benjamin Mendy, les deux mondialistes à l’infirmerie, le champ des possibles se réduit considérablement”, peut-on enfin lire.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée