psg 9 mars 2019

Revue de presse PSG : Tuchel, Buffon, Areola, ultras, boycott

Vu et lu au sujet du PSG ce samedi 9 mars 2019 dans la presse hexagonale.

L’Equipe

“A posteriori, cette erreur grossière de Buffon relance, dans l’opinion, le débat sur la hiérarchie des gardiens alors que Tuchel et son staff les font alterner régulièrement, estime L’Equipe. En Ligue des champions, Buffon avait pris le leadership sur son concurrent.[…] La situation paraît intenable sur la durée. On pense à l’année prochaine essentiellement puisque l’exercice actuel est quasi fini. Areola, même s’il a prolongé jusqu’en 2023, se contentera-t-il d’une nouvelle saison comme numéro un bis sans les affiches de Ligue des champions ? Et ce alors que Buffon est sur le point de s’engager pour une saison supplémentaire et une autre en option, soit potentiellement jusqu’en 2021. Pour la confiance et le bien-être de Buffon et Areola, mais aussi de l’équipe en générale, Tuchel va peut-être se sentir obligé de trancher et de dresser une hiérarchie au poste si particulier de gardien de but.”

“Des spécialistes du Qatar estiment que l’élimination du PSG en C1 va pousser l’émirat à apporter des changements dans le club, lit-on encore. À l’heure actuelle, c’est Antero Henrique qui semble le plus menacé. « Les regards de la presse qatarienne sont tournés vers lui, remarque Abidi. Ce qui agace par-dessus tout les Qatariens, c’est la réaction des médias de ceux qu’on appelle les pays du blocus: les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite… Ils ont traduit tous les papiers publiés par L’Équipe, par le Parisien, pour dire, en arabe, que le Qatar portait malheur au PSG. » Il faut bien comprendre que l’échec de Paris dépasse le simple cadre du sport pour Doha.”

Le Parisien

“Entre colère, désenchantement et lassitude, les ultras du PSG n’ont pas digéré l’élimination. Leurs responsables envisagent des mesures de représailles, rapporte Le Parisien. Deux jours plus tard, la colère n’est pas retombée. Hier, des tags ont d’abord été découverts aux abords du centre d’entraînement. Aucune poésie dans le choix des mots. Le CUP a pris la plume pour exprimer le ressentiment général. La cible choisie ? Les joueurs dépeints dans un communiqué comme “une poignée de mercenaires plus intéressés par leur revalorisation salariale annuelle que la défense de notre blason”. Dans les prochains jours, des actions concrètes sont envisagées. La première d’entre elles consisterait en une annulation du déplacement à Dijon, mardi. Se posera aussi la question de l’animation du clasico, face à l’OM, dimanche prochain. Un sujet autrement plus sensible pour la direction du club comme pour les ultras. Ces dernières semaines, un tifo censé orner toute la tribune Auteuil était en préparation. Ce projet est pour l’instant mis entre parenthèses. A l’inverse, des banderoles hostiles seraient envisagées. Dans tous les cas, la fin de saison risque d’être longue. Pour les joueurs comme pour les supporters. Et le Parc pourrait parfois sonner creux.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée