PSG 14 mars 2019

Revue de presse PSG : Tuchel horizon 2021, Neymar, supporters, chambrage…

Vu et lu au sujet du PSG ce jeudi 14 mars 2019 dans la presse hexagonale.

L’Equipe

“La volonté du président al-Khelaïfi d’étendre le bail de Tuchel n’a pas été altérée par le revers européen. Contrairement à certains de ses prédécesseurs (surtout Laurent Blanc), il n’est pas menacé après un échec qui aurait pu tout remettre en question, signe que la direction du PSG a sans doute tiré des leçons de ces épisodes, commente L’Equipe. Satisfait, al-Khelaïfi a décidé de lever l’option d’un an. L’Allemand avait signé un contrat de deux saisons avec une troisième optionnelle. C’est celle-ci qui doit devenir ferme et ainsi porter son engagement jusqu’en 2021. […] Une option d’un an sera-t-elle ajoutée à ce nouvel accord, pouvant ainsi porter la collaboration jusqu’en 2022 ? C’est bien possible. Même s’il semblerait qu’aujourd’hui la direction ne privilégie pas un engagement ferme jusqu’à cette échéance. Pour plusieurs raisons. Au cas où les choses viendraient à mal tourner, ce serait toujours une année de salaire d’économisée. Ensuite, même si tout se passe bien, le club parisien se laisse une marge de manœuvre pour choisir un autre technicien s’il en ressent le besoin. Comme il l’a fait avec Tuchel pour succéder à Emery il y a moins d’un an.

“Il n’y aura pas de contingent de supporters marseillais au Parc des Princes, dimanche, lit-on également. L’arrêté de la préfecture de police de Paris est tombé hier. Il évoque notamment les incidents des dernières saisons, notamment ceux de février 2018, quand les fans de l’OM avaient fait leur retour au Parc, en Coupe de France. Mais aussi, de façon plus étonnante, les piques et autres vannes des amoureux de l’OM qui pourraient provoquer la fureur des ultras parisiens. “Dans ce contexte de tensions, ces derniers sont susceptibles d’avoir des comportements extrêmes contre les supporters marseillais qui ne manqueraient pas de se moquer d’eux, comme le laissent supposer les échanges sur les réseaux sociaux entre les deux groupes de supporters.”

Le Parisien

“Nuit blanche, perte d’appétit, boycott inédit du Parc des Princes, aversion totale pour tout ce qui ressemble à un ballon rond à la télé ou sur un jeu vidéo… Le choc de l’élimination du PSG face à Manchester United a laissé des traces chez les supporters”, observe Le Parisien. On peut voir ce témoignage de Floriane, 29 ans, avocate, fan depuis ses 7 ans : “Je suis hyper saine dans la vraie vie. Mais là, j’étais tellement choquée que je me suis réveillée à 2h du matin en sursaut et j’ai allumé mon téléphone pour vérifier si le PSG était vraiment éliminé. Impossible de me rendormir après. En arrivant au boulot, ma boss n’a pas manqué de me taquiner devant de gros clients. Moi, je ne voulais surtout pas aborder le sujet. La remarque qui me rend le plus dingue, c’est genre : “On ne peut pas tout acheter avec l’argent”. Vendredi, en soirée, on m’a même renvoyé que “le PSG finance le terrorisme”. Que des remarques de footix… Bref, il a fallu attendre samedi pour que ça aille mieux et que je remette à nouveau à avoir de l’appétit. Dimanche soir, il faudrait qu’ils en mettent 10 aux Marseillais pour que je leur pardonne.”

“Neymar risque au moins deux matchs de suspension, estime le quotidien francilien. Hors de lui au bord du terrain puis sur son compte Instagram, il fait l’objet d’une enquête de l’UEFA à la suite de son comportement après l’élimination du PSG en Ligue des champions, pour lequel il était forfait.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters