Meunier
Image PSG

Docteur Bryand : “Après une déception et lorsqu’il y a moins d’objectifs, il y a un relâchement inconscient”

Les saisons qui suivent les Coupes du monde réservent souvent un lot de blessures. Mais c’est à partir de la seconde partie de saison que l’infirmerie s’est remplie à outrance à Paris. Fabrice Bryand, ancien médecin de l’équipe de France, souligne les accumulations de matches sans réelle coupure estivale et l’impact psychologique de l’élimination inattendue contre Manchester United pour expliquer cette épidémie de blessures.

“Les organismes ne sont jamais vraiment remis à zéro entre deux saisons. Il y a un effet cumulatif, certains enchaînent depuis trois ans…, observe le médecin dans Le Parisien. C’est difficile parfois de trouver des raisons cohérentes ou de bon sens à une accumulation de blessure. Quand les résultats positifs sont là, tout le monde va bien en général. Le psychologique joue un grand rôle. Après une déception et lorsqu’il y a moins d’objectifs, il y a un relâchement inconscient. La préparation invisible peut être moins bonne. C’est vraiment là où peuvent survenir les blessures.”

À propos Redaction

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée