LOSCPSG

Gérard Lopez : “Nous ne sommes pas le PSG, mais nous ne nous posons pas en victime”

Ce dimanche, le PSG se rend sur la pelouse du stade Pierre-Mauroy, à Lille, pour le compte de la 32e journée de Ligue 1. Paris espère officialiser son nouveau titre de champion de France face à son dauphin. Gérard Lopez, président du LOSC, s’est exprimé sur le choc qui attend son équipe dimanche à 21h.

Si ce Lille/PSG est le match du titre pour Paris, il n’en demeure pas moins important pour les Lillois qui veulent conserver leurs 5 points d’avance sur Lyon. “Le Paris Saint-Germain possède une équipe taillée pour performer en Champions League, elle est clairement la plus forte en France et l’une des meilleures d’Europe. Nous ne possédons pas son expérience ni ses stars mondiales. Nous ne sommes donc pas le PSG, mais nous ne nous posons pas en victime. On abordera cet adversaire de la même façon que les autres. Et dans cette rencontre plus encore, il faudra considérer chaque tir, chaque passe, chaque arrêt comme le dernier, le plus important du match.” explique le président Lillois sur le site officiel du club nordiste.

“La fierté crée l’envie, tandis que la nécessité engendre l’obligation, la pression. Je préfère donc la fierté.”

Fier de ses joueurs, Gérard Lopez est ambitieux et compte bien conserver sa deuxième place au classement jusqu’à la fin de saison. Le LOSC aura dans tous les cas réalisé une grande saison. Les joueurs et le public le méritent, nous sommes fiers. Mais est-on pour autant prêts à lâcher cette deuxième place ? Non, clairement, même si le club ne connaît pas d’obligation de terminer deuxième sur le plan financier. Il existe donc une différence entre fierté et nécessité. La fierté crée l’envie, tandis que la nécessité engendre l’obligation, la pression. Je préfère donc la fierté déclare l’homme d’affaires hispano-luxembourgeois.

À propos Lucas Picco

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée