Kimpembe s’explique avec les ultras qui boycotteront le match contre Monaco au Parc

Capitaine du PSG pour la première fois de sa carrière au coup d’envoi, Presnel Kimpembe n’a pas été la hauteur face à Nantes. Le champion du Monde, méconnaissable cette saison a cependant assumé son rôle de capitaine à la fin du match. Il fut l’un des seuls Parisiens à aller, malgré la défaite, saluer les supporters qui avaient fait le déplacement.

Après leur nouvelle défaite à Nantes, Presnel Kimpembe et ses coéquipiers ont, pour la troisième fois consécutive, manqué l’occasion de valider leur titre de champion. Déçus après cette nouvelle débâcle, les joueurs sont directement rentrés au vestiaire au coup de sifflet final, sans un signe pour les centaines de supporters parisiens venus à Nantes. Tous sauf Presnel Kimpembe, Eric Maxim Choupo-Moting, Thilo Kehrer et Moussa Diaby. Les quatre Parisiens se sont entretenus avec des leaders du groupe d’Ultras, en particulier Kimpembe qui a offert son maillot à l’un d’eux.

Après avoir boycotté le match du titre la saison dernière face à l’AS Monaco au Parc des Princes, le Collectif Ultras Paris du virage Auteuil a décidé de boycotter une nouvelle fois la rencontre face aux Monégasques prévue dimanche en clôture de la 33e journée de Ligue 1, a révélé mercredi Le Parisien. La raison : le huis-clos partiel infligé au virage Auteuil par la LFP après les fumigènes lors du Classico au Parc le 17 mars dernier. Le PSG jouera donc son quatrième “match du titre” sans ses supporters les plus bruyants.

Mercredi, l’Association nationale des supporters (ANS) a saisi le juge des référés du tribunal administratif de Paris pour tenter de suspendre ce huis clos. Le tribunal doit se prononcer en fin de semaine mais les chances que cette requête aboutisse sont très minces selon Le Parisien.

À propos Lucas Picco