Letang
Image Stade Rennais FC

Létang : “Ramener une coupe à Rennes, face au PSG, ce serait finalement presque un tsunami”

Demain soir (21h), le PSG affronte Rennes dans le cadre de la finale de Coupe de France. Dans un entretien accordé au Figaro Sport, Olivier Létang, président du stade Rennais a évoqué cette confrontation.

Si on regarde les forces en présences, les budgets, la qualité des joueurs, les ambitions du PSG, le Stade Rennais ne peut qu’être le challenger. C’est une évidence. Maintenant, c’est bien d’être le challenger. Mais une finale, ça se gagne.[…] Terminer la saison avec un seul trophée, la Ligue 1, ne serait pas perçu positivement à Paris. Mais on y va avec la volonté de tout donner, sans pression. Après, sur une rencontre, c’est la magie du football. […]Depuis le rachat par QSI, le PSG n’a jamais perdu une finale. On y va en tant qu’outsider mais on veut pouvoir se regarder droit dans les yeux à la fin du match en se disant qu’on n’a aucun regret, aucune frustration, on a donné tout ce qu’on pouvait. […]Ramener une coupe ici, et encore plus face au PSG qui n’a jamais perdu une finale depuis le rachat par QSI, ce serait finalement presque un tsunami. Mais si on était persuadé que le match était déjà joué, on ne se déplacerait même pas à Saint-Denis.

Olivier Létang est enfin revenu sur son passage au PSG (2012-2017) en tant que directeur sportif adjoint.

Sur mon passage au PSG, je n’ai pas d’amertume. Pas du tout. Peut-être d’avoir fait mieux en coupe d’Europe… On a fait trois quarts de finale en Ligue des champions, et on n’était pas loin contre Manchester City (en 2016, ndlr). Mais finalement, il y a des choses que je vais garder en interne sur ce qui ne nous a pas permis de pouvoir passer… Après, quand on décide de partir, c’est qu’on n’est pas d’accord sur tout (sourire). Mais je vais le garder pour moi (sourire). Pas de regret, pas d’amertume. Je redeviens supporter du PSG lorsqu’il joue en Coupe d’Europe, comme pour les autres clubs français. Et j’ai gardé aussi beaucoup de relations très fortes au sein du club.” 

À propos Guillaume De Freitas

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée