Réunion d’urgence ce matin à la FFF à cause de la réforme de la Ligue des champions (LP)

Ce mercredi matin, le siège de la FFF a accueilli en toute discrétion une réunion de crise du gratin des clubs de Ligue 1 (excepté l’AS Monaco) afin de parler de la réforme de la Ligue des champions (prévue pour 2024), rapporte leparisien.fr. En effet, le projet dans les tuyaux de l’association des clubs européens (ECA) révolutionnerait les compétitions continentales en faveur d’une élite (dont ferait partie le PSG).

Dans sa nouvelle version qui doit faire l’objet d’un vote du comité exécutif de l’UEFA d’ici 2020, la Champions League débuterait par une phase de championnat d’août à février avec 4 groupes opposant 8 clubs (matches joués en semaine). Les quatre premiers de chaque groupe passant en 8e de finale et obtenant un ticket pour l’édition suivante. Le 5e serait également assuré de jouer la prochaine Champions League. Le 6e et 7e auraient l’assurance de participer aux play-offs comptant pour la saison suivante. Seul le 8e sortirait de la C1 suivante. “24 équipes sur 32 seraient maintenues en Ligue des champions d’une année sur l’autre”, observe le média. La Ligue des champions deviendrait quasiment une compétition semi-fermée. “Les 8 places restantes seraient ensuite réparties entre les 4 demi-finalistes de la Ligue Europa et 4 champions nationaux. Ces quatre derniers tickets seraient décernés au terme d’un tournoi possiblement organisé entre juillet et août.”

Au niveau national, cette réforme constitue un tremblement de terre pouvant enterrer la Coupe de la Ligue, réduire à 18 le nombre de clubs en Ligue 1 (pour des questions de calendrier). Surtout il tuerait un peu plus le championnat de France. “Quel serait en effet l’intérêt d’un championnat dont le vainqueur et le dauphin ne seraient même pas assurés d’être qualifiés pour la Ligue des champions ?” demande justement leparisien.fr. De quoi inquiéter les clubs français.

À propos Redaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée