PSG 18 avril 2019

Revue de presse PSG : Nantes, Tuchel, Mbappé, Kimpembe, CUP, infirmerie, notes…

Vu et lu au sujet du PSG ce jeudi 18 avril 2019 dans la presse hexagonale.

« Troisième tentative manquée ! Le PSG, déjà humilié à Lille (5-1) dimanche et diminué par de nombreuses absences, a perdu contre Nantes (3-2) hier, commente l’AFP. Heureusement pour lui que Paris a 17 points d’avance car en l’espace de dix jours, l’ogre de la Ligue 1 est devenu une sorte de petit poucet qui ne fait plus peur à personne. Même Nantes, 14e, a réussi à s’offrir sa tête. Avec cette 3e défaite de la saison en championnat, l’escouade parisienne va devoir encore patienter quelques jours jusqu’au match contre Monaco au Parc des Princes dimanche soir qu’il devra remporter pour enfin conclure sauf si Lille ne bat pas Toulouse plus tôt dans l’après-midi. Et dire que sans le rocambolesque « sauvetage » de Maxim Choupo-Moting contre Strasbourg il y a dix jours, l’affaire aurait sans doute été pliée… »Cette victoire nantaise, Presse Océan la qualifie d’ « exploit ».

Le Figaro

« Pour Paris, le titre attendra. Encore… les Rouge et Bleu ont une nouvelle fois manqué l’occasion de valider leur sacre de champion de France. Leur deuxième défaite d’affilée. Et ce malgré l’ouverture du score signée Dani Alves et un but tardif du jeune Güclü, écrit Le Figaro. Tuchel a bricolé un onze malgré les absences de Neymar, Cavani, Di Maria, Thiago Silva, Marquinhos, Meunier (blessés), Bernat, Verratti (suspendus) et Mbappé (ménagé ?). »

Le Parisien

« Une troisième balle de match gâchée. Au tennis, cela commence à faire beaucoup. Au foot aussi, d’ailleurs, juge Le Parisien. Les Parisiens ont étalé leurs faiblesses du moment dans des proportions parfois gênantes. Certains jeunes formés au PSG n’ont pas encore leur place dans une équipe de haut de tableau. Peut-être ne l’auront-ils jamais, d’ailleurs. Quand d’autres, pourtant auréolés d’un statut d’international allemand ou argentin, s’affirment de semaine en semaine comme des joueurs surpayés et surcotés. Hier soir, on aurait bien aimé avoir au moins leurs explications. Mais ils ont préféré se murer dans un silence général. La seule action collective de leur soirée nantaise. »

« Diaby, Kehrer, Choupo-Moting et Kimpembe ont entamé un échange avec les ultras. Deux des leaders du CUP ont enjambé le grillage pour venir à leur rencontre, lit-on également. Les discussions ont surtout été menées par Kimpembe qui a subi les reproches des représentants du CUP et y a répondu, parfois de manière agacée, comme le trahissaient ses gestes des bras. »

« Protéger Kylian Mbappé. A tout prix. Une décision prise mardi, explique le quotidien francilien. Tuchel a préféré gérer ses efforts et son état de fatigue. Or, moins de 72 heures après une rencontre éprouvante face à Lille, le risque de blessure était trop grand, a estimé le staff parisien. »

Les notes du Parisien : Buffon, 4,5 / Daniel Alves, 4 / Kehrer, 2 / Kimpembe, 3 / Nsoki, 2 / Paredes, 4 / Diaby, 5 / Draxler, 3 / Nkunku, 4 / Kurzawa, 4 / Choupo-Moting, 4

Les notes de L’Equipe : Buffon, 6 / Daniel Alves, 5 / Kehrer, 2 / Kimpembe, 2 / Nsoki, 3 / Paredes, 4 / Diaby, 3 / Draxler, 3 / Nkunku, 3 / Kurzawa, 3 / Choupo-Moting, 4

L’Equipe

Le PSG « a touché le fond, hier soir, affirme L’Equipe. Comment expliquer les faillites individuelles de Kehrer et Kimpembe ? La défense a été trop laxiste et a concédé près d’une dizaine d’occasions, la faute à un manque d’engagement, de rigueur.[…] Les difficultés oratoires de Tuchel ont été le prolongement d’une bouillie tactique sur le terrain. Kurzawa s’est retrouvé milieu offensif sans comprendre ce que le staff lui demandait. On l’a ainsi vu faire preuve de son incompréhension. À la Beaujoire, on a aussi vu Paredes finir défenseur axial… Des choix et des faits qui dénotent d’un manque de maîtrise, d’une improvisation générale. Et plus globalement d’une perte de confiance, aussi bien de Tuchel que de ses joueurs. Elle s’explique en partie par les nombreux absents (dix hier) mais pas que… Le PSG est apparu perdu à tous les étages à Nantes. Cela n’augure rien de bon, à une grosse semaine de la finale de la Coupe de France. Et ce dernier rendez-vous majeur conditionnera le bilan de la saison parisienne. […] Si le flou entoure la rencontre de dimanche, il est tout aussi épais pour la finale. Si Verratti, Bernat, suspendus hier, et Mbappé seront à disposition, sauf nouvelle tuile d’ici là, rien n’assure que Neymar et Cavani seront de la fête. S’ils le sont, ils ne seront évidemment pas à 100%. […] Tuchel peut espérer récupérer Di Maria et Marquinhos, mais ils seront aussi à court de rythme. En revanche Meunier est d’ores et déjà forfait. Quant à Thiago Silva (genou), il passera de nouveaux examens dans les prochaines heures. »

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée