Revue de presse PSG : titre, champion, Mbappé, Neymar, Verratti, notes….

Vu et lu au sujet du PSG ce lundi 22 avril 2019 dans la presse hexagonale.

« Une victoire devant son public et le retour sur les terrains de Neymar: le PSG, qui a dominé Monaco (3-1) grâce à un triplé de Kylian Mbappé, a fêté dimanche son titre de champion dans une ambiance sereine, marqué par les hommages à la cathédrale Notre-Dame de Paris« , explique l’AFP. « Sacré roi de France avant même d’avoir joué, en raison du nul de son dauphin lillois contre Toulouse (0-0) plus tôt dans l’après-midi, le PSG a tenu à régaler ses supporters pour les célébrations du 8e titre de son histoire, le 6e de l’ère qatarie, » indique l’AFP. « Mais sur une attaque rapide initiée par Kamil Glik, c’est Monaco qui a failli ouvrir le score dès l’entame. Rony Lopes, parfaitement lancé par Falcao, est toutefois tombé sur un grand Areola (7e). […]Sur un contre lancé par Paredes, Alves transmet vite à Mbappé au rond central. L’international français décale Moussa Diaby, qui lui remet aussi tôt dans la surface. Au terme d’une course éclair, il n’a laissé aucune chance au portier adverse (1-0, 15e). […]Dans une forme resplendissante, il n’a pas cogité longtemps pour mettre son deuxième but de la partie après un « une-deux » limpide avec Dani Alves (2-0, 38e). […]Encore une fois bien placé dans la surface, le champion du monde a repris le centre parfait d’Alves pour s’offrir un coup du chapeau dans la foulée (3-0, 55e). À 20 ans, il devient le plus jeune joueur de l’histoire à atteindre la barre des 30 buts inscrits sur une saison en L1. »

Dans l’Equipe du jour, il est aussi question du titre de champion de France du PSG. « Le Paris-Saint-Germain n’avait pas besoin de s’imposer devant Monaco dimanche soir pour être officiellement sacré champion de France mais il s’y est employé avec maîtrise à défaut de faire preuve d’un grand enthousiasme. » Le quotidien sportif revient également sur les plans contrariés de Tuchel, qui aurait voulu faire jouer Angel Di Maria, mais la blessure de Verratti a changé ses plans. « Tuchel envisageait de relancer Angel Di Maria […]Mais Di Maria est allé se rasseoir sur le banc et c’est Draxler qui a pris place au milieu à la place de son coéquipier italien. […] Du coup, Tuchel devra se contenter des prochaines séances d’entraînement pour jauger l’état de forme de l’Argentin.« 

Dans l’Equipe, il est aussi question du retour de Neymar sur les terrains, trois mois après sa blessure. « Aussitôt acclamé par le public, il saluait l’assistance d’un petit geste de la main. Vingt secondes plus tard, il touchait son premier ballon. Ne lui en fallut pas plus pour se remettre dans le bain. […]On sentit bien une appréhension sur ses premières prises de balle, et plus généralement sur ses duels où son engagement fut logiquement assez prudent […] mais l’envie l’emportait. L’entrée en jeu de Cavani changea un peu la donne et il vint se positionner plein axe en soutien de la paire constituée par Mbappé et le Matador. Sur le papier, Paris avait retrouvé son attaque de stars mais on sentait que le rythme faisait défaut. À plusieurs reprises, on vit d’ailleurs Neymar les mains sur les genoux, à la recherche de son second souffle. Il eut l’intelligence de faire sobre.« 

Dans le quotidien sportif, il est aussi question des blessures de Verratti et Kehrer. « Dans un duel aérien, Verratti a vu sa cheville gauche tourner lors de l’impulsion. Tard hier soir, il est sorti du Parc des Princes en boitant bas. […]Difficile, en l’état, de l’imaginer remis pour la finale de la Coupe de France. Verratti doit effectuer des examens dans les heures à venir. Kehrer, touché à la cuisse droite, affichait un visage inquiet dans les couloirs du Parc des Princes. « C’est musculaire, j’espère qu’il est sorti à temps », indiquait Thomas Tuchel. »

Il y a trois Parisiens, Marquinhos (7), Marco Verratti (7) et Kylian Mbappé (9) dans l’équipe type de la 33e journée du quotidien sportif.

Les notes de l’Equipe : Areola, 6 / Kehrer, 5 / Kimpembe, 6 / Dagba, 6 / Verratti, 7 / Paredes, 4 / Kurzawa, 4 / Dani Alves, 7 / Mbappé, 9 / Diaby, 7 / Neymar, 6

Les notes du Parisien : Areola, 6 / Kehrer, 5 / Kimpembe, 7/ Dagba, 4,5 / Verratti, 7 / Paredes, 4,5 / Kurzawa, 4 / Dani Alves, 7 / Mbappé, 9 / Diaby, 7 / Neymar, 5,5.

Dans le Parisien, il est également question du huitième titre de champion de France du PSG, dont Kylian Mbappé en est l’homme fort rapporte le quotidien francilien. « Kylian Mbappé est venu à Paris pour conquérir l’Europe, mais pour le moment il se contente de rouler sur la France. Mais il le fait bien ! À 20 ans, il vient déjà de remporter son troisième titre de champion national.[…] Sa performance majuscule hier soir (triplé) vient rappeler, si besoin était, qu’il est bien l’homme de ce 8e titre de l’histoire du PSG.« 

Le quotidien régional revient également sur Neymar et son « retour en douceur. »Neymar a savouré l’ovation du Parc des Princes, tout heureux de le retrouver. Il a salué de la main, avant de rentrer dans le match directement. Avec lui le jeu du PSG a pris un sacré coup d’accélérateur. Aligné en attaque aux côtés d’un supersonique Mbappé, il a parfois manqué de spontanéité. […]Ces quarante-cinq minutes sérieuses, mais sans coup d’éclat, valident la probabilité de le voir participer à la finale de Coupe de France contre Rennes samedi prochain« , indique Le Parisien. « Les prochaines étapes sont connues pour Neymar. Sa feuille de route consiste à gagner la Coupe de France et à retrouver son meilleur niveau avant la Copa America. Hors du terrain, les prochains mois pourraient être animés d’une manière plus positive que la saison dernière, alors que le père de la star multiplie les appels du pied pour une prolongation de contrat. »

À propos Guillaume De Freitas

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée