Stéphan : “Ça tourne toujours en faveur des équipes supposées plus fortes”

Qualifié en finale de Coupe de France après avoir battu Lyon 3-2 au Groupama Stadium, l’entraîneur rennais, Julien Stéphan, s’est plaint d’une mauvaise utilisation du VAR. Lors de la demi-finale les opposants à l’OL, les Rennais avaient mené par deux fois au score, avant de définitivement faire la différence à dix minutes de la fin. Rejoint sur un pénalty litigieux, transformé par Moussa Dembélé (2-2, 75e) – suite à une main involontaire de Benjamin André dans sa surface – le coach breton regrette que le VAR n’ait pas été utilisé par l’arbitre.

Il est d’ailleurs revenu aujourd’hui en conférence de presse sur les polémiques liées à l’arbitrage de ces demi-finales. J’ai vu des choses surprenantes sur les deux matchs, a-t-il expliqué. Était-ce pour favoriser sciemment les équipes supposées être les plus fortes? Je ne peux pas l’imaginer. Mais le constat que je fais, c’est que ça tourne toujours, sur ces deux matchs, en faveur des équipes supposées être plus fortes. “Il y a une action litigieuse sur le penalty mardi et une autre sur le pénalty non sifflé sur Coulibaly (FC Nantes) hier. Pourquoi là on n’y va pas et pourquoi sur le penalty de Paris avec la main de Pallois, on y va? Là, je dois vous avouer que je ne comprends pas.” a-t-il déploré.

À propos Lucas Picco

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée