Tuchel : “Je suis très fier, très heureux parce que mon équipe a une mentalité extraordinaire à chaque match”

Le PSG s’est largement imposé sur sa pelouse en demi-finale de Coupe de France contre Nantes (3-0). Au micro d’Eurosport 2, Thomas Tuchel est revenu sur cette victoire et a tenu à féliciter ses joueurs.

Je suis très fier aujourd’hui, très fier et très heureux parce que mon équipe a une mentalité extraordinaire à chaque match. On a beaucoup de joueurs qui manquent, des joueurs décisifs. On a joué une bonne première mi-temps avec beaucoup d’attaques, de possession, d’agressivité, de récupération de ballon très haut, beaucoup de pressings. La deuxième mi-temps a été un peu plus difficile mais c’est normal dans une demi-finale. Après, on a raté un penalty et il y a eu des moments compliqués. Mais on n’a pas arrêté de travailler. Pour moi, c’est exceptionnel, comme quand Kimpembe défend à la fin, sur la ligne de but. C’est la fin du match, il y a 3-0, mais il ne veut rien lâcher.

Il a également tenu à féliciter ses joueurs qui s’adaptent à des nouveaux postes, au vu des nombreuses absences.

Je dois faire un compliment à mes joueurs, qui sont ouverts pour jouer à des postes qui ne sont pas les leurs. On doit trouver des solutions parce qu’on a beaucoup de joueurs importants qui sont blessés. Ils sont ouverts pour aider l’équipe. Ils sont exceptionnels. Malgré les changements, on a des automatismes parce qu’on travaille à l’entraînement et parce que c’est toujours les mêmes principes de jeu. Cette saison, on a eu 8 feuilles de matches avec seulement 16 joueurs, c’est trop. Après la trêve, le vendredi, on a fait un entraînement avec seulement 14 joueurs. C’est dur pour les gars, dans la tête, de voir que l’on a encore des joueurs blessés. Mais ils font bien en l’absence des joueurs importants.

Tuchel s’est également montré dithyrambique enversMarco Verratti, buteur ce soir.

Verratti, avec Kimpembe et Juan (Bernat), ont été les hommes du match. Marco a été extraordinaire. Aujourdhui, il a marqué un but, alors que normalement, il ne marque pas mais il cherche toujours une autre solution, pour faire une passe. Aujourdhui, il a frappé et marqué et c’était bien parce que cela a ouvert le match. Il est exceptionnel. Il n’a pas su comment célébrer son but (rire !). Malgré les changements autour de lui, il peut s’adapter à toutes les situations. Il a la qualité et il aime jouer avec Paredes et avec Marqui.

Le coach allemand a expliqué que pour Marquinhos, c’était “une blessure musculaire.”

Il a enfin évoqué la qualification pour la finale contre la Coupe de France et son adversaire le 27 avril prochain, Rennes.

Cette finale, c’est bien, parce qu’avec le PSG on joue chaque compétition pour la gagner. Il nous reste deux possibilités, la Ligue 1 et la Coupe de France. Maintenant on est en finale. Rennes est une équipe qui joue bien. Ils sont venus ici (4-1), ils étaient très très forts, avec beaucoup de qualités, ils ont joué avec une bonne structure et beaucoup de courage. C’était très dur pour nous pour trouver la clé. On a réussi à gagner le match en deuxième mi-temps. Ils montrent beaucoup de qualités et ils ont très bien joué hier (victoire 2-3 contre Lyon). C’est une équipe très difficile à jouer, qui a une bonne structure, un bon entraîneur. Ce sera une bonne finale.

Retranscription Canal Supporters


À propos Guillaume De Freitas

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée