Une nouvelle défaite qui rappelle de mauvais souvenirs au PSG

Nouvelle déception pour les supporters parisiens. Après la correction reçue face à Lille dimanche dernier (5-1), Paris tombe de nouveau, à Nantes cette fois. Cette défaite (3-2) à la Beaujoire marque un nouveau coup d’arrêt pour le PSG qui enchaîne ainsi un troisième match sans victoire, une première cette saison. En effet, les joueurs de Thomas Tuchel n’ont plus gagné en championnat depuis le déplacement à Toulouse le 31 mars dernier (1-0). Une mauvaise série d’autant plus rageante que Paris n’avait qu’à gagner une seule de ces trois dernières rencontres (Strasbourg, Lille, Nantes) pour être officiellement sacré champion de France.

Perdre deux matchs de suite en Ligue 1, quelque chose que Le PSG n’avait plus fait depuis 2011 avec une défaite contre Nancy au Parc (1-0) puis une déroute face à l’OM à Marseille (3-0). Cependant, les hommes de Tuchel font pire que ceux de Kombouaré à l’époque, en effet, il faut remonter jusqu’à la saison 2008/2009 pour voir le PSG encaisser au moins trois buts lors de deux matchs consécutifs (Paris s’était incliné 3-1 face à Marseille puis 4-1 contre Toulouse). À noter que lors de ses trois derniers matchs, le PSG a encaissé 10 buts, soit seulement 6 de moins que sur ses 29 premiers matchs de championnat cette année, une statistique qui ne devrait pas faire sourire Thomas Tuchel.

Les Nantais, eux, ont mis fin à une longue période de disette contre le PSG. En effet, le Paris Saint-Germain restait sur 14 victoires consécutives et 16 succès en 18 matches (2 nuls) face à Nantes en Ligue 1. La dernière victoire nantaise datant de la saison 2008-2009.

Pour se consoler, Paris peut se vanter d’avoir amélioré son record, en ayant inscrit un but face aux Canaris, le club de la capitale augmente sa série à 32 matchs consécutifs avec au moins un but marqué. En marquant dimanche prochain contre Monaco, le PSG pourrait même devenir la première équipe à marquer lors de 33 rencontres de Ligue 1 sur une même saison.

À propos Lucas Picco