Verratti : “Le plus grand regret de la saison, c’est ce match retour contre Manchester”

Après sa qualification en finale de Coupe de France, le Paris Saint-Germain retrouve la Ligue 1, dimanche (21h), avec la réception de Strasbourg au Parc des Princes. Marco Verratti était face aux médias ce samedi pour évoquer cette rencontre de la 31e journée.

Ses récents buts

C’était une semaine particulière, je n’ai pas l’habitude (rires). Je suis content de marquer des buts, c’est important dans le foot d’aujourd’hui. Ce n’est pas un déclic, c’est comme ça le football, j’espère continuer comme ça. Le coach m’a fait des blagues et il me dit que je dois marquer plus et frapper. C’est aussi mon jeu, ce n’est pas mon principal atout de marquer des buts. Quand il n’y a pas d’espaces, il faut tenter plus.

Champion de france

C’est toujours émouvant. Ce n’est jamais facile de gagner un titre. Dimanche, on peut arriver à notre objectif. J’espère le faire devant nos supporters et faire la fête avec eux. Ça a toujours la même saveur, c’est magnifique de gagner un titre, il y a 38 matches, c’est long.

Des titres banalisés ?

À l’extérieur si on ne gagne pas, on se moque de nous pendant trois mois. On a fait un gros travail durant ces 30 matches, c’est toujours difficile. On arrive a toujours être concentrés. Peut-être qu’à l’extérieur ça parait facile mais on travaille toute la semaine pour ça.

Motivation

Personnellement, j’aime le foot et je ne jouerai pas un match si je ne suis pas motivé. C’est impensable de rentrer sur le terrain sans se dire qu’on peut gagner. On a toujours joué pour la victoire, quand on ne gagne pas c’est dur. Nos joueurs ont une grand mentalité, ça tire tout le monde vers le haut pendant les entraînements, les matches, ce n’est jamais facile.

Que changer après l’élimination ?

Bonne question ! Je ne changerai pas grand chose, on est une grande équipe. On est toujours proches, cette année c’était encore un match bizarre. On a dominé mais on a pris trois buts et on a fait des erreurs, c’est comme ça. Au haut niveau, on ne peut pas se permettre ces erreurs. Le coach est ici depuis huit mois, il a fait un grand travail. On a passé les poules alors que c’était très difficile. Le plus grand regret de la saison, c’est ce match retour contre Manchester. Neymar est un joueur important pour l’équipe, c’est difficile sans lui. Il ne faut pas changer grand chose car j’aime bien cette équipe et je sais qu’on peut arriver loin mais il faut plus de concentration. Il faut rester lucide même si on commence mal, ça se joue sur des détails. On fait les mêmes erreurs mais il faut aller de l’avant.

Prolongation ?

Je suis vraiment bien ici. J’ai toujours la même envie, comme au premier jour. J’ai confiance en ce projet avec tous les joueurs qui ont envie de jouer pour Paris. La prolongation dépendra du club, j’ai encore deux ans de contrat. Si je peux rester longtemps ici, je serai heureux.

Arbitre

Quand je joue au foot, je ne pense qu’à ça. Ils me connaissent maintenant mais ça va mieux.

Trop de critiques ?

J’accepte toutes les critiques sur le terrain, je joue pour un club, je dois être performant. Mais les choses en dehors du terrain, ce sont des choses que je ne trouve pas intéressantes si tu aimes le foot. Je n’ai pas la vie que tout le monde pense ! Je donne toujours 100% pour le club, c’est le plus important.

À propos Antoine Grasland