Calderwood : “Chaque année à la fin de la saison, nous enlevons toute l’herbe du terrain et cultivons un nouveau terrain”

Jonathan Calderwood est de très loin le meilleur jardinier de Ligue 1. Dans une interview sur psg.fr, le Grounds Manager du PSG est revenu sur l’état de la pelouse du Parc des Princes lors de la saison 2018-2019.

“Mon plus grand défi en arrivant à Paris, après avoir réalisé toute ma carrière au Royaume-Uni, était de faire face aux températures élevées en été. Je ne m’y attendais pas. J’avais conscience qu’il faisait plus chaud en France qu’en Angleterre, mais je ne m’attendais pas à cette chaleur extrême en été. Les gens ne le savent peut-être pas mais notre plus grand challenge ici, au Parc des Princes, est que chaque année à la fin de la saison, nous enlevons toute l’herbe du terrain et cultivons un nouveau terrain. Nous avons normalement sept ou huit semaines pour développer une nouvelle pelouse. Mais au cours des dernières années, les températures très élevées à Paris, et plus particulièrement dans le Parc des Princes, ont rendu les choses très difficiles. Le terrain n’a peut-être pas été parfait lors des deux ou trois premiers matches à domicile mais, une fois arrivé en septembre, il était parfait. Nous avons réalisé une très bonne saison.”

Le jardinier du Paris Saint-Germain a également évoqué la préparation de la pelouse pour la saison prochaine, qui aura lieu juste après la Coupe du monde féminine. “Le dernier match de la Coupe du Monde au Parc aura lieu le vendredi 28 juin, un quart de finale. Nous enlèverons la pelouse complètement dès le lendemain, nous l’ensemencerons à partir de zéro et nous n’aurons plus que cinq semaines, au lieu des huit semaines normales, pour obtenir une nouvelle prête pour le coup d’envoi de la saison. J’espère que la météo sera de notre côté, mais je sais qu’il faudra beaucoup de mon expérience et de mes connaissances pour préparer le terrain pour la saison prochaine. Nous n’avons pas le choix, nous devons être prêts !”

En plus des terrains du centre d’entraînement et de l’enceinte de la Porte de Saint-Cloud, Calderwood mentionne également l’entretien nécessaire pour les pelouses lors de la pré-saison. “Les gens pensent souvent que nous travaillons uniquement au Parc des Princes, mais nous nous occupons également des terrains du Centre d’Entraînement Ooredoo, du Centre de Formation, du nouveau centre d’entraînement à Poissy, et également des terrains que nous utiliserons en Chine, pendant l’Asia Tour (…) Il y a quatre semaines, je me suis d’ailleurs rendu sur les sites d’entraînement potentiels, et nous en avons choisi un sur la qualité du terrain. Je dois maintenant mettre en place un programme visant à maintenir le terrain au plus haut niveau d’ici au mois de juillet, lorsque l’équipe arrivera. La Chine est très éloignée, sa culture, sa langue et ses conditions météorologiques sont différentes. C’est donc un autre défi de taille. Cet été sera vraiment intense pour mon équipe et moi !”

À propos Murvin Armoogum