Cazarre

Cazarre : “Manquerait plus que Buffon et Alves resignent, qu’on recrute Mario Gomez et Modric, que Neymar rechute, qu’Aurier mette le but vainqueur…”

Julien Cazarre est un supporter du PSG connu et reconnu. Et il s’est penché avec humour dans France Football sur “cet irrésistible besoin de passer pour des cons” qu’on retrouve à Paris. Surtout à partir de février/mars.

“D’habitude, arrivé fin février, une bonne tarte dans la tronche et c’est la descente en luge, à poil sur un champ de cactus… sans luge. Cette fois-ci, c’est différent. On a décidé de pimenter un peu l’affaire. C’était presque trop monotone. Te faire sortir par une équipe en fin de vie sans Pogba, mais avec Tahiti Chong, passe encore, c’est la base quand tu veux vraiment passer pour une buse. Mais, cette année, on sort le grand jeu. On a voulu faire l’équivalent du mercato 2017, mais version nid d’emmerdes, s’amuse Cazarre. Éliminé de la Coupe de la Ligue à domicile par le dernier de L1, bon, ça va. Prendre quatre défaites dans les dix dernières journées alors que tu devais finir invaincu, ça va. Te faire ridiculiser par Choupo-Moting contre Strasbourg, ça va. Perdre en finale de Coupe de France contre l’équipe de Ben Arfa alors que tu mènes 2-0, Lucas qui met un triplé en demies de Ligue des champions, Neymar qui prend trois matches de suspension pour insulte envers l’arbitre pour la prochaine C1 et qui met une tarte à un spectateur, c’est bon, ça aussi, ça va… Mais le père « Kyky » qui vient te chier dans les bottes en pleine remise des trophées UNFP et le président du club mis en examen pour corruption active, là, les gars, faut y aller mollo sur les cliffhangers de la série, parce que Game of Thrones à côté c’est Madame est servie.”

En forme, Julien Cazarre enchaîne dans l’hebdomadaire. “C’est marrant, cet irrésistible besoin de passer pour des cons, cette envie viscérale d’être le petit gros à lunettes boutonneux qui se prend des kilos de petits-suisses dans la tronche à la cantoche, parce qu’en plus d’être vilain, ses parents sont blindés. On n’est pas obligé, si ? Manquerait plus que Mourinho arrive, que Thiago Silva reste capitaine, que Buffon et Alves resignent, qu’on recrute Barzagli, Mario Gomez et Modric, que Neymar rechute à la Copa America, que Jesé revienne, que Verratti fasse un partenariat avec Red Bull, que Choupo-Moting prolonge, que le prix des places au Parc augmente… Et que Serge Aurier mette le but vainqueur en finale contre Liverpool… Non, sans déconner les gars, c’est pas possible.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters