chaudel

Chaudel : “Chers Qatariens, cher Nasser, cher Neymar, sachez qu’en France, on aime critiquer les puissants et en même temps, on souhaite les accueillir”

“Chers Qatari, cher Nasser, cher Neymar, sachez qu’en France, on aime critiquer les puissants “et en même temps”, on souhaite les accueillir”, voilà qui résume bien la prise de position de Vincent Chaudel,  fondateur de l’Observatoire du Sport Business, sur son blog Le Figaro (à lire ici).

De cette tribune, nous vous proposons quelques extraits, quelques vérités :

” Avec ses 541 M€ de budget, la saison du PSG est un échec ». Oui mais alors que dire de celle du Real Madrid (750 M€ pour 0 titre) et du Bayern Munich (639 M€), tous 2 membres du Top 10 européen en termes de puissance économique mais éliminés comme les Parisiens en 1/8e de finale de la Ligue des Champions. […] Pire, avec un CA diabolique de 666 M€, Manchester United n’aura ni trophée, ni qualification pour la lucrative Champions League à la fin de cette saison.”

“Au moment où le Qatar s’interrogerait sur son engagement au PSG, au moment où le mercato va s’ouvrir avec son lot de rumeurs autour de Neymar et Mbappé, il serait peut-être de bon ton, sans exagération, de reconnaître, à défaut de remercier, la contribution du PSG version QSI au développement de l’éco-système du football voire sport français.”

Économiquement, si les droits TV de la Ligue 1 sont passés de 668 M€ en 2011 a 1,153 Mds € en 2020, c’est en grande partie par le regain d’intérêt médiatique autour d’un championnat boosté par les arrivées de Beckham, Cavani, Di Maria, Ibrahimovic, Neymar, Mbappé … Si les Girondins de Bordeaux, l’OM, l’OGC Nice ont vu arriver des repreneurs (étrangers), c’est en partie grâce à la dynamique insufflée par QSI.”

Fiscalement, selon l’étude comparative publiée le mois dernier par Première Ligue (association de clubs de Ligue 1), le PSG paie à lui seul plus de charges patronales que l’OM, l’OL et l’ASSE réunis. Et si on ajoute qu’au niveau des charges sociales il doit s’acquitter d’un montant supérieur à l’ensemble des clubs de Bundesliga, de Liga et de Série A réunis, on devrait un peu mieux mesurer la chance d’avoir un actionnaire permettant aux amoureux de football français d’avoir de tels joueurs sur nos pelouses chaque semaine.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée