Le Graet

La contre-proposition (franco-française) de Le Graët pour la Champions League

Hostile, comme la grande majorité du football français (seuls le PSG, l’OL et l’OM se sont abstenus), au projet de réforme de la Ligue des champions à l’horizon 2024 mené par l’ECA, Noël Le Graët, président de la Fédération Française de Football, a expliqué hier sa contre-proposition lors de l’assemblée générale extraordinaire de la LFP (16 clubs de L1 et 17 clubs de L2 étaient représentés). L’Equipe et Le Parisien rapportent le projet dessiné par le Breton.

Dans la contre-proposition (franco-française) soumise par le patron de la fédération, la France a trois places assurées en UEFA Champions League. Les groupes seraient au nombre de 6, avec 6 équipes (36 participants au total à la phase de poules). Seraient qualifiés, les quarts de finaliste de la saison précédente dans la compétition, les demi-finalistes de l’Europa League. A ces 12 équipes viendraient se greffer 18 qualifiés par les championnats. Les six dernières places se joueraient sur différents barrages. Si les différents acteurs professionnels valident le projet Le Graët, alors il deviendra la position officielle de la France. Avant des négociations au niveau européen.

Dans le modèle de l’ECA, il est question de quatre groupes de huit équipes (32 participants), des qualifications automatiques pour l’édition suivante aux cinq premiers, des barrages pour les 6e et 7e, quatre montées pour les demi-finalistes de l’Europa League. Au total 28 des 32 participants à la Ligue des champions obtiendraient leur ticket par le biais des compétitions européennes.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters