Le Graet

Le Graët : “Le PSG a le droit de défendre une autre vision”

Aujourd’hui, la réforme de la Ligue des champions à l’horizon 2024 sera au centre des attentions. En effet, l’essentiel des clubs craint d’être à l’écart d’un gratin européen qui s’affronterait dans une compétition continentale assez fermée. Du côté de Madrid, le président de la Liga, Javier Tebas, organise ce mardi la riposte des Ligues nationales. Didier Quillot et l’essentiel des clubs de L1 y participent (voir ici). Cette association d’intérêts pourrait même aboutir à la création d’un collectif concurrent de l’ECA. L’association des clubs européens, dirigée par les plus grands clubs, est en effet à l’origine du projet.

Mais ce n’est pas tout, ce mardi l’actualité s’écrira aussi à Nyon, au siège de l’UEFA. Le président de la FFF, Noël Le Graët a rendez-vous cet après-midi avec Aleksander Ceferin, le président de l’UEFA.

“Pour l’instant, ce projet de réforme ne fait l’objet d’aucune information officielle de la part de l’UEFA, je souhaite donc connaître la position du président et les contours exacts de ce projet, commente le dirigeant français dans Le Parisien. Pourquoi les choses devraient-elles évoluer dans la direction souhaitée par certains grands clubs, au nom de quels intérêts ? Les inquiétudes sont nombreuses, mais je suis certain que des contre-propositions peuvent voir le jour. Le PSG ? Il a le droit de défendre une autre vision. Quant à Jean-Michel Aulas, c’est un ami et je sais qu’il est sensible à l’intérêt général du football français et qu’il sera prêt à se ranger derrière la Fédération.”

On se souvient pourtant que le 12 avril, Noël Le Graët expliquait qu’il demanderait au PSG d’être “solidaire” avec le championnat de France.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée