Le PSG a une nouvelle arme dans ses négociations, le pourcentage à la revente (RMC Sport)

Le PSG se réinvente lorsqu’il s’agit de vendre des joueurs, notamment avec ses jeunes, dans le cadre du fair-play financier. En effet, selon les informations de RMC Sport, le club de la capitale inclut dorénavant des pourcentages à la revente quand il négocie le départ de l’un de ses joueurs. Cet été, le PSG devrait se séparer de certains de ses jeunes joueurs, comme Christopher Nkunku, Stanley NSoki, Moussa Diaby et certains membres de l’équipe réserve. Le point commun entre tous ces dossiers, “accepter des transferts qui rapportent un peu moins financièrement sur le coup, mais inclure un pourcentage à la revente élevé, pour avoir un montant global capable de dépasser le montant initial“, explique le média sportif.

Cet hiver, le PSG a réussi à garder 40% des droits économiques de Yacine Adli (vendu 5,5 millions d’euros à Bordeaux) et 25 % des droits d’Antoine Bernede, qui a rejoint Salzbourg. Le PSG a également encore 45% des droits de Jonathan Ikoné, qui flambe avec Lille et qui pourrait donc rapporter gros au PSG dans une future vente. “Il n’y a plus une négociation de jeunes joueurs ces derniers mois sans que le cas du pourcentage à la revente ne soit mis comme condition à un départ par le Paris Saint-Germain. C’est une nouvelle méthode à Paris qui vise à protéger les intérêts économiques du club“, conclut RMC Sport.

À propos Guillaume De Freitas