Makelele

Makelele évoque le PSG, Rabiot et Mbappé

Claude Makelele, ancien joueur notamment passé par le Real Madrid, Chelsea et le PSG et aujourd’hui entraîneur du KAS Eupen en Belgique, s’est exprimé sur le PSG. Interrogé par Le Parisien, l’ancien milieu de terrain s’est confié sur la situation actuelle du club de la capitale, il a notamment évoqué le projet qatari ainsi que les cas d’Adrien Rabiot et Kylian Mbappé.

Je crois toujours au projet du PSG, mais il faut arrêter de claironner “Ligue des champions” chaque année” déclare Makelele. “La stratégie, ça ne doit pas être de dire :”Cette année, on la gagne.” D’abord, il faut commencer par faire peur à tout le monde en Europe et ne pas se mettre une pression de dingue en se disant : “Il faut absolument qu’on gagne sinon on va se faire déchirer.” explique-t-il en prenant l’exemple de son passage à Chelsea. “J’ai joué à Chelsea, où Abramovitch, le propriétaire, voulait gagner la C1 tout de suite. Résultat, il a attendu dix ans ! Paris doit d’abord apprendre à se faire craindre. Après, la victoire arrivera forcément.”

L’ancien international français estime que pour franchir un cap, Paris doit réorganiser sa direction. Selon lui, sportif et administratif de doivent pas être associés. Il explique “Quand j’étais dans ce club, j’avais compris quelque chose de très important : il faut isoler le football de l’administratif. C’est essentiel. Dans les très grands clubs, ceux aux fondations très fortes, c’est compatible car l’administratif est dirigé par des anciens sportifs et l’institution impose, d’elle-même, le respect. A Paris, il faut vraiment mettre le foot dans une bulle.

Claude Makelele a ensuite évoqué le sujet épineux d’Adrien Rabiot. “Quand il y a une punition, il faut savoir l’accepter. Mais il faut juste comprendre pourquoi on en est arrivé là” a-t-il commencé.À quel moment un joueur se sent-il légitime pour entamer un bras de fer avec son club ? C’est simple : quand il n’en a pas peur.déclare Makelele.J’imagine que Rabiot a vu que plein de joueurs à Paris se permettaient de penser d’abord à eux, et il a fait pareil. Sauf qu’il a peut-être été moins intelligent que d’autres car il l’a fait trop bruyamment.”

Le finaliste de la coupe du Monde 2006 a ainsi mis en évidence ce qui, selon lui, différencie Paris des autres grands clubs européens. “Croyez-moi, j’ai beaucoup voyagé et je vous le dis : Paris est un des clubs où il est le plus compliqué de s’exprimer. Beaucoup de joueurs étrangers ne maîtrisent pas la pression au PSG. Quand on recrute, il faut d’abord penser à prendre des mecs de caractère. Pas juste des artistes explique l’ancien capitaine du PSG.

Enfin, Claude Makelele est revenu sur les déclarations de Kylian Mbappé lors de la cérémonie des trophées UNFP.C’est une bonne chose. Il n’y a pas d’âge pour prendre des responsabilités. Il les veut ? Qu’on les lui donne mais, derrière, Mbappé devra assumer ses propos” estime-t-il.

Il s’est également penché sur la relation du jeune français avec son coéquipier Neymar. En effet les égos des deux joueurs prennent énormément de place au sein d’un vestiaire et leur cohabitation semble difficile. Néanmoins, Makelele explique que la gestion de tels égos ne doit pas être un problème pour un club comme Paris, encore une fois, il prend sa propre expérience au Real Madrid comme exemple. Au Real, on était une vingtaine de stars et on y arrivait ! Le coach n’avait qu’à nous lancer: « Je m’en fous que vous ne soyez pas copains mais pendant deux heures chaque jour, vous êtes ensemble. » Après, les mecs, ils peuvent aller en boîte ou pas, c’est leur problème. Pas vu, pas pris. Il faut juste ne pas s’afficher. Et je vous le répète, tant que le mec donnera tout deux heures par jour à l’équipe, on lui foutra la paix.”

À propos Lucas Picco

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée