PSG 25 mai 2019

Revue de presse PSG : Buffon, Neymar, réserve, gouvernance, Reims, notes

Vu et lu au sujet du PSG ce samedi 25 mai 2019 dans la presse hexagonale, après la défaite 3-1 à Reims.

L’Equipe

“De nouveau fautif sur deux des buts hier, Buffon vit un crépuscule douloureux, juge L’Equipe. Buffon a fait l’année de trop. La soirée n’aura fait que confirmer ce que l’on voit depuis des mois. Son corps est usé. Ses réflexes sur sa ligne, si impressionnants dans un passé encore récent, ne sont plus là. Mais comment pourrait-il en être autrement ? Car au-delà de son âge, c’est sa gestion et cette rotation qu’il faut interroger. Un gardien comme lui a, sans doute encore un peu plus, besoin de repères et de rythme. […] Buffon ne cache pas qu’il aimerait étirer son séjour parisien. Mais acceptera-t-il d’endosser le statut de numéro 2 ? Ce Buffon-là, ce n’est pas lui faire injure, ne peut pas être titulaire l’an prochain. Son expérience, si précieuse, pourra aider mais il faudra en rester là. Buffon, homme si réfléchi, va devoir trancher.”

L’Equipe

“Le départ de Neymar pour le Brésil aurait été validé en interne, contre l’avis de Tuchel, rapporte L’Equipe. Quels que soient le décisionnaire et ses raisons, cet épisode constitue un vrai camouflet pour Tuchel en même temps qu’il ajoute à la confusion de cette fin de saison et des luttes d’influence en vigueur. L’intersaison parisienne débute sur des charbons ardents.”

“La décision prise de supprimer le groupe Élite (la réserve) va avoir des conséquences non négligeables sur la gestion des jeunes du centre de formation du PSG, affirme le quotidien sportif. Dès son arrivée, Henrique s’était étonné de la réglementation française qui écarte la possibilité d’une équipe réserve de jouer en L2. Le dirigeant avait tenté de pousser les instances vers davantage de souplesse. En vain. Ce choix de réunir les meilleurs jeunes en moins de 19 ans, qui était l’un des vœux du partant Thiago Motta, est censé garantir une meilleure progression aux jeunes. […] Au centre de formation, alors qu’un organigramme clair a, au mieux, du mal à se dégager, le chantier s’annonce aussi considérable qu’en équipe première.”

Les notes de L’Equipe : Buffon, 2. Meunier, 4. Marquinhos, 6. Kehrer, 5. Kurzawa, 3. Paredes, 2. Draxler, 3. Verratti, 4. Di Maria, 6. Cavani, 4. Mbappé, 5.

Les notes du Parisien : Buffon, 3. Meunier, 4. Marquinhos, 5. Kehrer, 5. Kurzawa, 3. Paredes, 5. Draxler, 3. Verratti, 4. Di Maria, 3. Cavani, 3. Mbappé, 5.

Le Parisien

“Le PSG achève sa saison dans la médiocrité et avec une nouvelle défaite au compteur. L’examen de conscience doit commencer. Le recrutement ne suffira pas à tout changer, lance Le Parisien. C’est comme si le PSG mettait tout son talent, toute son énergie depuis le 6 mars dernier à tout saccager plutôt qu’à tout soigner, tout construire. […] La reprise est fixée le 8 juillet. Il y aura de nouvelles têtes (Allan ? Herrera ? Pépé ?), d’autres seront partis. La vie d’un club, en somme. Mais le PSG ne peut se permettre de revivre une saison à un seul titre, avec des éliminations plus affreuses les unes que les autres. […] Le club, secoué par la mise en examen de son président, Nasser Al-Khelaïfi, est réputé pour la complexité de sa gouvernance. Al-Khelaïfi s’est affirmé comme un président omnipotent, incontournable mais peu présent à Paris. Ses équipes se sentent livrées à elles-mêmes, dans l’attente d’une validation présidentielle, et surtout soucieuses de ne pas déplaire au patron.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters