PSG 15 mai 2019

Revue de presse PSG : Griezmann, gardiens de but, Ligue des champions 19/20, FPF, réforme…

Vu et lu au sujet du PSG ce mercredi 15 mai 2019 dans la presse hexagonale.

Griezmann dans L’Equipe et Le Parisien

Alors qu’Antoine Griezmann – qui dispose d’une clause libératoire de 120M€“a annoncé son départ de Madrid, hier soir, le Barça tient la corde pour l’accueillir. Mais le PSG a manifesté son intérêt, assure Le Parisien. Cet intérêt pose évidemment des questions de concurrence et de coût, mais en cas de départ de Cavani, l’attaque Neymar-Mbappé-Griezmann pourrait donner des maux de tête à toutes les défenses d’Europe. […] Encore une fois, le Barça tient la corde, mais une arrivée à Paris est jugée comme “pas impossible” par un proche du dossier.”

“La semaine dernière, une réunion a eu lieu à Paris entre l’avocat du joueur, Sevan Karian, un agent réputé, Erika Griezmann, sa sœur, et Antero Henrique, rapporte L’Equipe. Le rendez-vous s’est tenu à l’hôtel Peninsula. Mais le choix de Griezmann semble déjà bien clair même s’il n’est pas ficelé contractuellement et de manière définitive.”

Le Parisien

“Qui gardera les buts ?” se demande Le Parisien alors qu’une hiérarchie sera installée la saison prochaine au PSG et que Thomas Tuchel “s’est emmêlé les crayons toute la saison sur le dossier épineux des gardiens”. Que lit-on dans le quotidien francilien ? “Le club se pose des questions sur la capacité de Buffon à accepter un rôle de doublure quand il souhaite, lui, une vraie concurrence sur la ligne de départ. Cet attentisme pourrait profiter à Trapp. Avec son nouvel agent, Pini Zahavi, il négocie actuellement une prolongation de son contrat (2020) et pourrait donc faire son retour. Mais avec quel statut ? Areola apparaît comme le potentiel bénéficiaire par élimination de cette redistribution des rôles. Mais il suscite encore et toujours l’hésitation de ses propres dirigeants. Areola va devoir enfin lever tous les doutes. A moins que le PSG ne se décide au bout du compte à chercher un nouveau gardien… Des informations contradictoires circulent sur ce sujet. Mais à l’exception de Keylor Navas, les candidats ne sont pas nombreux et l’enveloppe financière pas énorme.”

L’Equipe

Le PSG, champion de France, sera dans le pot 1 lors du tirage au sort de la phase de groupes de la prochaine Ligue des champions. Ce qui lui permettra d’éviter Manchester City, Barcelone, la Juventus, le Zenit, le champion d’Allemagne, le vainqueur de la C1 et le vainqueur de la C3. “Comme les chapeaux suivants se remplissent dans l’ordre du coefficient club, le Real et l’Atlético figureront forcément dans le pot 2, dont sera issu l’un des trois adversaires du PSG, commente L’Equipe. Salzbourg, Valence et l’Inter pourraient figurer dans le 3, Leipzig dans le 4.”

“Comme City, le PSG a été inquiété pour des contrats de sponsoring jugés surévalués, se souvient le quotidien sportif en traitant du fair-play financier, sans apporter de nouvelle information. A partir de la saison prochaine, Paris ne pourra plus faire figurer les montants perçus de QTA dans la comptabilité présentée à l’UEFA. Ce qui ne va pas l’aider. Mais le PSG n’est plus sous la menace immédiate de sanctions depuis le 19 mars et une décision favorable du TAS pour sa comptabilité passée.”

Enfin, il est question de la réforme de la Ligue des champions à l’horizon 2024. “L’AG extraordinaire de la Ligue va tenter d’offrir, aujourd’hui, un front uni contre le projet qui menace les intérêts de la Ligue 1. Même si le PSG et l’OL jouent leur propre carte, lit-on. Juste avant l’intervention de Le Graët, les présidents de clubs auront eu une présentation du projet de refonte de la C1 par la voix de Didier Quillot. Clairement positionné en faveur de cette réforme controversée, le PSG sera certainement assez discret, comme souvent, dans ce type de réunions. Aulas ne sera pas là, car il a « un engagement à l’étranger », mais sera représenté.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters