PSG 24 mai 2019

Revue de presse PSG : Neymar, Al-Khelaifi, Reims, Mbappé, Buffon, Tuchel…

Vu et lu au sujet du PSG ce vendredi 24 mai 2019 dans la presse hexagonale.

“Nasser Al-Khelaïfi semble fragilisé par une accumulation d’affaires judiciaires et de déconvenues sportives, juge l’AFP. Il a été mis en examen jeudi pour « corruption active », dans l’enquête sur des soupçons de corruption en marge des candidatures de Doha aux Mondiaux d’athlétisme de 2017 et 2019. Al-Khelaïfi, placé en mars dernier sous le statut de témoin assisté dans cette affaire, clame son innocence via son avocat. […] Si le dirigeant entretient une relation privilégiée avec l’Emir du Qatar, la patience de ce dernier pourrait atteindre ses limites. […] Dans une réaction transmise à l’AFP, Me Francis Szpiner, a contesté toute malversation de son client. Il y assure que les fonds versés par Oryx étaient « parfaitement tracés » et que le patron de beIN Sports “n’a validé aucun paiement de quelque nature que ce soit en lien avec les faits allégués”. “Nasser Al-Khelaïfi n’est ni un actionnaire, ni un dirigeant, de la société Oryx en 2011. Il n’intervient ni directement, ni indirectement, dans la candidature de la ville de Doha. Ces faits ne le concernent pas”, a-t-il insisté.

Le Figaro

“Les magistrats financiers s’interrogent sur deux versements d’un total de 3,5 millions de dollars, réalisés à l’automne 2011 par la société Oryx QSI au profit d’une société de marketing sportif dirigée par Papa Massata Diack, le fils de l’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme Lamine Diack, écrit Le Figaro. Les juges d’instruction cherchent à déterminer si, en contrepartie de ces versements, Lamine Diack, patron de l’athlétisme mondial de 1999 à 2015, a œuvré d’une part au report des dates d’organisation de ces deux compétitions, en raison des conditions météo du pays. Et d’autre part, à l’obtention de votes de membres de l’IAAF en faveur du Qatar pour les Mondiaux.

L’Equipe

“Si sa mise en examen est ennuyeuse pour son image, al-Khelaïfi conserve pour l’instant la confiance de ses dirigeants. Au nom de la présomption d’innocence, constate L’Equipe. L’événement n’a pas bouleversé le quotidien du Camp des Loges. Al-Khelaïfi n’a aucune intention de quitter ses fonctions. Cette nouvelle affaire vient toutefois un peu plus le fragiliser alors que les ratés sportifs du PSG le placent régulièrement sous le feu des critiques et posent la question de son maintien. […] Ces dernières heures, le bruit a couru que l’émir s’apprêtait à venir à Paris pour tenir une réunion d’urgence. Un déplacement démenti au sein du club, même s’il n’est pas exclu que le souverain fasse un saut à Roland-Garros. Al-Thani et Al-Khelaïfi, qui échangent par mails et textos plusieurs fois par jour, entretiennent une profonde relation d’amitié et de confiance, et celle-ci est le plus sûr allié du président parisien. S’il venait à être condamné, en revanche, nul ne peut dire aujourd’hui si cette belle amitié suffirait à sauver sa position à la tête du PSG.”

Le PSG est à Reims ce vendredi pour disputer la 38e journée de Ligue 1, sans Thiago Silva, Presnel Kimpembe (opéré hier) ni Neymar (suspendu). “et rentré au Brésil contre l’avis de Tuchel, rebondit le quotidien sportif. Dans l’entourage du joueur, on assure que si Neymar est parti, il l’a fait après avoir « reçu l’autorisation de quelqu’un au club », après avoir participé à la cérémonie du titre et au dîner du gala de la fondation mercredi. Reste à savoir si ce nouveau départ anticipé laissera des traces à la rentrée au sein du groupe.

Le Parisien

“Le printemps s’annonçait pourtant radieux. Début mars, après sa victoire au match aller face à Manchester, le PSG se rêvait une nouvelle fois en vainqueur de la Ligue des champions. Les Anglais ont renvoyé les Parisiens à leur championnat national et, depuis, les ennuis s’accumulent. Un enchaînement de contre-performances et les errements de ses joueurs stars ont donné à cette fin de saison poussive des airs de chemin de croix, juge Le Parisien. Et même si la révélation de la mise en examen pour corruption active d’Al-Khelaïfi n’a rien à voir avec la vie du club, c’est un nouveau coup dur pour le Qatar. Un pays dont les pharaoniques investissements sportifs ont normalement pour objectif d’assurer sa promotion sur la scène internationale. Des centaines de millions d’euros qui, cette année, sont loin d’avoir produit l’effet escompté. […] Profondément attaché au PSG, Al-Khelaifi, toujours soutenu par l’émir, vit chaque marque de défiance comme un nouveau défi. Sa mise en examen est une nouvelle épreuve sur un terrain qu’il ne maîtrise pas. D’où sa méfiance. Mais il a aussi appris à relativiser. Mi-janvier, alors que les joueurs concluaient un stage souriant à Doha, il a appris le décès de sa mère. C’était un signe : 2019, annus horribilis pour Nasser et le PSG. […] Il est persuadé de remporter la Ligue des champions tôt ou tard. Il faudra, pour y parvenir, retrouver de la sérénité dans ce club à tout point de vue hors du commun.”

On trouve également “le rêve fou” de Kylian Mbappé : marquer quatre fois ce soir pour devenir Soulier d’or (meilleur buteur dans un championnat européen) avec Lionel Messi (36 buts). Il “peut y croire pour une raison : il a déjà inscrit un quadruplé cette saison, face à Lyon et en treize minutes !” lance le journal francilien.

“Sans nouvelles du club depuis plus de deux mois, Buffon ne sait pas s’il va jouer ce soir son dernier match avec le PSG, commente également Le Parisien. Une situation ubuesque. […] En privé, Buffon maintient qu’il a envie de poursuivre dans la capitale, comme le prévoit l’année en option dans son contrat actuel. Mais il ajoute qu’il veut concourir au mérite pour une place de titulaire. […] Il découvre la désorganisation d’un club où la prise de décisions est régulièrement ralentie.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée