PSG 7 mai 2019

Revue de presse PSG : Pépé, Pjanic, Coutinho, mercato, Lenglet, départ des talents, réforme de la Ligue des champions…

Vu et lu au sujet du PSG ce mardi 7 mai 2019 dans la presse hexagonale.

France Football

Du côté de France Football, on parle mercato car “ça va secouer sévère sur le marché des transferts” cet été en Europe… Au PSG (“la descente aux enfers lors de cette seconde partie de la saison met en lumière un effectif mal construit”), Pjanic et Pépé sont les priorités, Coutinho est une option, selon l’hebdomadaire. Mais “l’enjeu pour le PSG est de bien vendre avant le 30 juin pour rassurer le gendarme financier de l’UEFA. Avec Kurzawa, Nkunku, Meunier et Draxler, le club peut espérer au mieux 90M€. Sous contrat jusqu’en juin 2020, le transfert de Cavani permettrait d’atteindre les 120 à 130M€ de ventes.”

Rayon pistes pour renforcer le milieu de terrain, FF cite outre Miralem Pjanic (Juventus, 29 ans, 2023, estimé entre 70 et 90M€) : Donny van de Beek (Ajax, 22 ans, 2022, estimé à 50M€), Ander Herrera (MU, 29 ans, 2019), Idrissa Gueye (Everton, 29 ans, 2022, 40M€), Allan (28 ans, Naples, 2023, 60M€), Stanislav Lobotka (24 ans, 2023, 25M€), et pense à Ilkay Gündogan. Pour les côtés, on lit les noms d’Alex Sandro (Juventus, 28 ans, 2023, 50M€), Youcef Atal (Nice, 22 ans, 2023) et Zeki Çelik (Losc, 22 ans, 2023, 20M€). Pour concurrencer éventuellement Presnel Kimpembe, France Football parle d’Evan N’Dicka (Francfort, 19 ans, 2023, 25M€). “Enfin, Cavani, stop ou encore ? En cas de départ, Henrique multiplie les contacts, voire les rendez-vous, comme avec l’entourage de David Neres, très récemment à Paris. Mais la grosse prise serait Nicolas Pépé. Cette piste a pris de l’épaisseur (au-delà des 60 M€). Plus lointain, le malaise de Philippe Coutinho au Barca pourrait conduire le Brésilien à être au cœur du mercato du PSG. Il ne serait pas insensible au club parisien, comme ses compatriotes qui l’attendent déjà dans la capitale.”

L’Equipe

Ce mardi, Didier Quillot, le directeur général exécutif de la LFP est à Madrid, avec 19 clubs français, “à l’invitation de l’association des Ligues européennes, pour s’opposer au projet de refonte de la C1 (lire ici) voulu par l’ECA, l’association européenne des clubs, avec la complicité de l’UEFA. Dans le schéma imaginé par les grosses cylindrées, on aboutirait, dans 5 ans, à une Ligue presque fermée, rappelle L’Equipe. Aujourd’hui à Madrid, quasiment tous les clubs de L1 seront présents et même quelques-uns de L2. Mais pas le PSG, qui défend le projet de réforme d’une Ligue assez fermée. L’OL sera représenté par un membre de la communication du club. Jean-Michel Aulas est tiraillé entre son soutien à l’ECA et une solidarité avec le football français. Jacques-Henri Eyraud ne sera pas non plus à Madrid, l’OM étant représenté par un responsable du juridique.”

Le Parisien

“Le PSG a changé de stratégie pour conserver ses jeunes joueurs. Mais la qualité de sa formation n’est pas forcément au rendez-vous, juge Le Parisien. Désormais les jeunes talents se voient proposer un contrat professionnel très tôt dans leur cursus. Pour appuyer sa politique, le PSG ne lésine pas sur les moyens, tant sur les primes à la signature (de 2 à 3M€ pour les meilleurs), que sur les premiers salaires (plus de 50.000 € pour les meilleurs). Et tant pis si certains ne font pas l’affaire. Ils sont revendus pour certains, six mois après leur engagement, comme Yacine Adli (18 ans) cet hiver à Bordeaux pour 5,5 M€ (plus 40 % à la revente). Le PSG peine à percevoir les joueurs d’avenir. Diaby et Dagba sont les rares satisfactions de la saison et, en privé, Henrique se plaint de  ces jeunes qui ne sont pas au niveau. Un trou générationnel ? Peut-être. “Dans la même génération, quand on compare ceux qui sont partis et ceux qui sont restés, on peut être plus optimiste pour ceux qui vont tenter leur chance ailleurs, décrypte un agent. Cinq matchs en tant que titulaire au PSG valent plus sur le marché qu’une quinzaine dans un club moins important, mais en termes de progression et de consistance, un jeune joueur se construit mieux en jouant.”

Enfin, on apprend dans le quotidien francilien que le défenseur français du Barça Clément Lenglet, était, enfant, fan du PSG, comme le confie son frère.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée